Transfert de commune – Les 4 grands axes de «Moutier dans le Jura»
Publié

Transfert de communeLes 4 grands axes de «Moutier dans le Jura»

Le Gouvernement jurassien a présenté jeudi l’ensemble des travaux à mener au sein de l’administration pour permettre le transfert de la cité prévôtoise.

20min/Vanessa Lam

Le 22 septembre dernier, la signature de la feuille de route a officiellement marqué le début des négociations entre les cantons du Jura et de Berne pour le transfert de la commune de Moutier. Ce dernier est prévu pour le 1er janvier 2026, au plus tard. Le gouvernement jurassien a présenté, jeudi, les contours du projet «Moutier dans le Jura», qui englobe l’ensemble des travaux à mener au sein de l’administration jurassienne.

Celui-ci s’articule autour de quatre grands axes: concordat et accords intercantonaux, administration innovante et de proximité, adaptation générale du cadre légal et collaborations et échanges interjurassiens.

En effet, les gouvernements jurassien et bernois devront ratifier le concordat intercantonal en modifiant les territoires cantonaux. D’autres accords seront également nécessaires pour régler la dévolution administrative et judiciaire ainsi que le partage des biens.

Relocalisation et digitalisation

Dans le cadre du projet, l’Exécutif prévoit également de déplacer 180 emplois équivalents plein temps à Moutier, à travers la relocalisation de plusieurs services cantonaux. Le canton voit en ce transfert l’opportunité d’innover, en adéquation avec les différents projets de digitalisation en cours, tel que le développement des prestations en ligne, par exemple.

Des modifications constitutionnelles et législatives seront aussi nécessaires. La Constitution jurassienne devra être modifiée pour permettre la création d’une circonscription électorale pour les élections cantonales. De nouveaux accords intercantonaux naitront aussi, notamment dans les domaines de la formation, des services de secours ou encore des transports publics.

L’un des objectifs du gouvernement est que la cité prévôtoise continue à jouer un rôle de commune-centre à travers une offre riche et variée de services, de commerces, de loisirs ou encore de formation.

Une modification de la loi d’organisation du Parlement, visant à créer une commission spéciale composée de députés et conseillers prévôtois, est en travail. Celle-ci examinera les accords intercantonaux et les modifications constitutionnelles et légales, avant leur traitement en plénum.

(comm/lvb)

Votre opinion

3 commentaires