Football: Les 50 Suisses de l’étranger qu’il faudra suivre cette saison

Publié

FootballLes 50 Suisses de l’étranger qu’il faudra suivre cette saison

À l’heure de la reprise des grands championnats européens, la Suisse sera encore bien représentée aux quatre coins du continent. Tour d’horizon.

par
Valentin Schnorhk

Au sud, on n’est jamais du genre à anticiper la reprise. En plein été, Espagnols et Italiens aiment se préserver à l’heure de la sieste. On ferme les volets, tire les rideaux et laisse le temps passer, jusqu’à remettre le nez dehors en soirée. Pour le football, on attendra. Plus au nord, c’est la belle saison. Celle où il est encore agréable d’aller au stade, qu’importe le moment de la journée. C’est la promesse d’une journée plaisante, d’un week-end où l’on est prêt à faire dépendre notre humeur de la performance d’une équipe. Et puis, dans le pire des cas, la météo invite encore à ne pas se cloîtrer.

D’un pays à l’autre, les cultures varient, les problématiques diffèrent. Même si le temps et la globalisation du football tendent à gommer les différences. La Coupe du monde en hiver, dès la mi-novembre, n’aide pas à les promouvoir. Cet été, il n’y a qu’une semaine qui sépare le début des cinq plus grands championnats européens de football. Ce week-end, la Premier League anglaise, la Bundesliga allemande et la Ligue 1 française frappent leurs trois coups respectifs. Et puis, en fin de semaine suivante, la Serie A italienne et la Liga espagnole se lanceront à leur tour.

Une trentaine de Suisses dans le Big 5

Ailleurs comme en Suisse, tout est un peu moins solennel. Souvent, les saisons ont été lancées depuis un bon moment. Qu’importe, ce ne sont pas les plus suivies. Parce que cette année comme à chaque fois, ce sont bien sur ces cinq championnats majeurs que les yeux des Suisses lorgneront. Non pas par désintérêt de leur football autochtone, mais parce qu’il faut être honnête: ce qui se fait ailleurs se fait bien mieux. Et parce que ce sont de ces endroits-là dont rêvent les gamins de chez nous.

1 / 3
Djibril Sow et l’Eintracht Francfrot défieront le Bayern Munich vendredi.

Djibril Sow et l’Eintracht Francfrot défieront le Bayern Munich vendredi.

IMAGO/Jan Huebner
Granit Xhaka se déplacera à Crystal Palace avec Arsenal.

Granit Xhaka se déplacera à Crystal Palace avec Arsenal.

IMAGO/Uk Sports Pics Ltd
Kevin Spadanuda pourrait lui découvrir la Ligue 1 dès vendredi, puisque Ajaccio se déplace à Lyon.

Kevin Spadanuda pourrait lui découvrir la Ligue 1 dès vendredi, puisque Ajaccio se déplace à Lyon.

IMAGO/PanoramiC

Tiens donc, cette saison, ils seront une trentaine (dont les trois entraîneurs exilés: Favre à Nice, Seoane au Bayer Leverkusen et Fischer à l’Union Berlin) à pouvoir espérer fouler les pelouses de l’un de ces championnats. Il faut en rajouter une vingtaine à disputer des ligues un peu moins suivies, mais qui restent d’un niveau sérieux et a priori supérieur (ou du moins similaire) à la Super League: en Belgique, en Autriche, en Turquie ou encore en Ecosse. Sans oublier nos représentants outre-Atlantique, Xherdan Shaqiri et l’ancien Thounois Chris Kablan. Ceux-ci sont déjà en pleine saison, mais leurs performances resteront suivies.

C’est un peu le destin du football suisse: vivre par procuration son soutien à travers les performances individuelles, pour espérer composer la meilleure équipe de Suisse possible lorsque celle-ci se réunit. Et à vrai dire, à trois mois de la Coupe du monde, chaque cas sera épié. Celui qui mettra des buts sera un candidat plus que sérieux. Celui qui sera cantonné au banc, en revanche, devra avoir suffisamment de bonnes raisons pour que le sélectionneur Murat Yakin l’emmène au Qatar.

Sow ouvre la danse

D’ailleurs, certains éléments ont bougé cet été. Et aucun d’entre eux ne saura cacher qu’une éventuelle présence à la Coupe du monde n’a pas constitué un élément-clé dans leur choix. Parmi eux, Kevin Mbabu est parti à Fulham pour être titulaire. Pareil pour Yvon Mvogo du côté de Lorient. Breel Embolo a quant à lui rejoint Monaco avec l’ambition d’y jouer un rôle capital et de pouvoir s’inscrire dans une dynamique positive, avec possiblement la Ligue des champions à la clé (il faudra passer le 3e tour préliminaire et les barrages).

Pour d’autres, les premières semaines vont servir d’indication. Le mercato se termine le 31 août et il est bien probable que certains internationaux décident de changer d’air si la situation dans leur club actuel est bouchée. Il faut donc considérer cette liste pour ce qu’elle est: une liste provisoire. Mais au moins valable pour ce premier week-end de reprise des championnats européens. 

Premiers joueurs à suivre? Djibril Sow, qui affronte le Bayern avec Francfort, Granit Xhaka qui ouvre la Premier League lors de Crystal Palace-Arsenal et on gardera même un œil du côté de Lyon, où Ajaccio se déplace avec possiblement Kevin Spadanuda dans ses rangs.

Le programme suisse du week-end

Vendredi:

20h30: Eintracht Francfort (Sow) – Bayern Munich
21h00: Crystal Palace – Arsenal (Xhaka)
21h00: Olympique Lyonnais – Ajaccio (Spadanuda)

Samedi:

13h30: Fulham (Mbabu) – Liverpool
15h30: Union Berlin (Fischer) – Hertha Berlin
15h30: Borussia Mönchengladbach (Elvedi, Sommer) – Hoffenheim
15h30: Wolfsburg (Steffen) – Werder Brême
15h30: VfL Bochum – Mayence (Fernandes, Widmer)
15h30: Augsburg (Vargas) – Freiburg (Burkart)
16h00: Newcastle (Schär) – Nottingham Forest
16h00: Genk (Toma) – Eupen
16h00: Ross County – Celtic Glasgow (Ajeti, Siegrist)
16h00: Ried – Sturm Graz (Wüthrich)
17h00: Strasbourg – Monaco (Embolo)
18h15: Charleroi (Knezevic) – Oostende
18h30: Borussia Dortmund (Akanji, Fink, Kobel) – Bayer Leverkusen (Seoane)
19h30: Hartberg – RB Salzbourg (Köhn, Okafor, Okoh)
20h45: Besiktas – Kayserispor (Gavranovic)

Dimanche:

01h00: Charlotte – Chicago Fire (Shaqiri)
04h00: Real Salt Lake (Kablan) – Los Angeles FC 
13h00: Toulouse – Nice (Favre)
15h00: Montpellier (Omlin) – Troyes
16h00: La Gantoise – Westerlo (Seydoux)
17h00: Altach – Austria Vienne (Tabakovic)
17h05: Rennes – Lorient (Mvogo)
17h30: Cologne – Schalke 04 (Brunner)
18h15: Giresunspor – Adana Demirspor (Inler)
20h45: Antalyaspor (Mehmedi) – Galatasaray (Seferovic)
21h00: Antwerp (Frey) – Louvain

Lundi:

20h45: Ankaragücü (Derdiyok) – Konyaspor

Ton opinion