Publié

BilanLes actes antisémites ont augmenté en Suisse romande

Selon la CICAD, 2014 «aura surtout été marquée par la libération de la parole antisémite», notamment sur internet.

En 2014, la CICAD a recensé en Suisse romande un seul acte antisémite qualifié de «grave».

En 2014, la CICAD a recensé en Suisse romande un seul acte antisémite qualifié de «grave».

Archives, Keystone

La Coordination intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation (CICAD) a recensé une hausse du nombre d'actes antisémites l'an dernier en Suisse romande par rapport à 2013. La progression d'une année à l'autre est de 79%, a fait savoir lundi 16 mars la CICAD.

Selon la CICAD, 2014 «aura surtout été marquée par la libération de la parole antisémite», notamment sur internet. Une grande partie des 270 actes comptabilisés l'an dernier par la CICAD «sont des commentaires de lecteurs sur des articles traitant de thèmes d'actualité autour de Dieudonné et du Proche-Orient».

La CICAD a notamment observé un «déchaînement de la parole antisémite» lors de l'opération de l'armée israélienne «Bordure protectrice» contre le Hamas dans la bande Gaza. Dans certains commentaires de lecteurs, les Juifs étaient ainsi désignés «comme collectivement responsables de la situation au Proche-Orient.»

Réseaux sociaux dans le viseur

La CICAD a aussi constaté une multiplication des propos antisémites sur les réseaux sociaux. La CICAD n'a toutefois pas comptabilisé l'ensemble des dérapages qui lui ont été signalés dans ce domaine. Leurs auteurs sont en effet souvent difficilement identifiables et il n'est du coup pas possible de les localiser.

En 2014, la CICAD a recensé en Suisse romande un acte antisémite qualifié de «grave» (altercation violente dans un café), 21 actes qualifiés de «sérieux» et 248 qui entrent dans la catégorie des «actes préoccupants». En 2013, la CICAD avait comptabilisé 151 cas, soit 11 actes considérés comme sérieux et 140 actes préoccupants.

(ats)

Ton opinion