Neuchâtel: Les acteurs de «Wilder» ont mis leurs habits d’hiver

Publié

NeuchâtelLes acteurs de «Wilder» ont mis leurs habits d’hiver

Reporté pour cause de Coronavirus, le tournage de la série policière alémanique se déroule cette semaine au Locle. Avec un décalage dans les saisons.

par
Vincent Donzé
Sarah Spale met ses habits d’hiver.

Sarah Spale met ses habits d’hiver.

SRF/Claudia Herzog


D’abord, la neige a manqué tout l’hiver à La Chaux-de-Fonds. Ensuite, la pandémie a tout stoppé. Rien ne s’est passé comme prévu sur le tournage de la série policière «Wilder» dans les Montagnes neuchâteloises, théâtre de la saison 3.

Les scènes qui devaient être tournées en mars et en avril le sont depuis mi-juillet, après le semi-confinement. Problème: le troisième volet de la série se déroule en hiver! Même si les scènes tournées cette semaine se déroulent à l’intérieur, il faut porter des habits chauds quand le thermomètre affiche 25 degrés.

Dans le sillage de Sarah Spale (alias Rosa Wilder) et de Marcus Signer (Manfred Kägi), tous les acteurs et les membres du staff sont cantonnés à leur hôtel ou dans leur appartement, comme l’a constaté «Arcinfo». Pour le côté récréatif, c’est raté!

Jusqu’à dimanche

Ce sont 100 000 francs qui ont été investis dans un dispositif sanitaire strict. Les figurants n’y échappent pas: ils sont une centaine à être soumis à des prises de température corporelle, en sus de l’obligation de porter un masque.

Le tournage doit se poursuivre jusqu’à dimanche, mais si la Covid-19 pénètre sur le plateau, ce serait la fin des haricots: un report des derniers tournages repousserait la diffusion des prochains épisodes, prévue dès janvier 2021.

«En l’état, les versions françaises et italiennes passeront peut-être sur les écrans romands et tessinois avec quelques semaines de retard», a indiqué à «Arcinfo» le coproducteur Roland Stebler.

Accident de nuit

L’ancienne usine Dixi a servi de décor au Locle, tout comme l’hôpital de La Chaux-de-Fonds et le Musée international d’horlogerie. Un accident a été filmé de nuit sur la route de la Combe-Girard, entre Le Locle et La Sagne.

Le scénario prévoyait de rudes conditions hivernales. Il a été adapté à la réalité météorologique… L’action se déroule dans des lieux fictifs: les communes des Montagnes neuchâteloises n’apparaîtront pas nommément. C’était déjà le cas pour la saison 2, tournée dans le Jura.

Ton opinion

3 commentaires