Publié

Sport extrêmeLes adeptes du base jump comptent leurs morts

Markus Wyler est mort. Le porte-parole de la Swiss Base Association s'est tué le 20 mai en s'adonnant à sa grande passion. Le base jumping suisse perd une deuxième grande figure, après Ueli Gegenschatz.

par
Marc-Henri Jobin
1 / 4
Fendre l'air sur les hauts de l'Oberland bernois. Markus Wyler, à l'image, était un routinier. Il s'adonnait à sa passion depuis 2006.

Fendre l'air sur les hauts de l'Oberland bernois. Markus Wyler, à l'image, était un routinier. Il s'adonnait à sa passion depuis 2006.

Facebook
L'art de se jeter dans 550 mètres de vide. Deux adaptes du sport extrême sur les hauts de la vallée de Lauterbrunnen, devenue la Mecque du base jumping.

L'art de se jeter dans 550 mètres de vide. Deux adaptes du sport extrême sur les hauts de la vallée de Lauterbrunnen, devenue la Mecque du base jumping.

Keystone
«Trois, deux, un, c'est parti pour l'Oberlandais Markus Wyler, ici à gauche de l'image, dans un saut en duo immortalisé en 2009 depuis la plateforme «Exit», sur les hauteurs de la vallée de Lauterbrunnen.

«Trois, deux, un, c'est parti pour l'Oberlandais Markus Wyler, ici à gauche de l'image, dans un saut en duo immortalisé en 2009 depuis la plateforme «Exit», sur les hauteurs de la vallée de Lauterbrunnen.

Berner Zeitung/Fritz Lehmann

Le week-end qui a précédé celui de Pentecôte, Markus Wyler est mort à Stechelberg, sur la commune de Lauterbrunnen (BE). Il s'est élancé dans le vide depuis la via ferrata de Mürrenflüh. Son parachute ne s'est pas ouvert. Après Ueli Gegenschatz, une deuxième figure expérimentée et marquante du base jumping suisse disparaît tragiquement.

Votre opinion