Publié

Transports aériensLes aéroports suisses affichent une fréquentation record en 2011

Les trois aéroports principaux du pays affichent des records de fréquentation. Zurich dépasse pour la 1ère fois les 24 millions de passagers. Swiss représente à elle seul 56% des voyageurs transportés.

La première plateforme helvétique a dépassé pour la première fois la barre des 24 millions de passagers en 2011.

La première plateforme helvétique a dépassé pour la première fois la barre des 24 millions de passagers en 2011.

Keystone

A l'instar de Genève et de Bâle, l'aéroport de Zurich affiche des chiffres de fréquentation record sur 2011. La première plateforme helvétique a dépassé pour la première fois la barre des 24 millions de passagers.

Au total, l'aéroport a accueilli 24,3 millions de personnes, soit une progression de 6,4% en un an. Le précédent record de 22,9 millions de voyageurs en 2010 est ainsi dépassé, a indiqué mercredi la société Flughafen Zürich, qui gère l'aéroport.

Swiss se taille toujours la part du lion (55,9% du total des passagers transportés vers ou à destination de Zurich), suivie loin derrière par Air Berlin (6,7%), Edelweiss Air (3,9%) et Lufthansa (3,8%).

Chiffres records de Swiss

Swiss, qui a publié également ses chiffres de fréquentation mercredi, a d'ailleurs indiqué avoir battu tous les records du transport aérien helvétique en termes de passagers l'an dernier. La filiale de Lufthansa a transporté 15,32 millions de voyageurs, soit une hausse de 8,1% au regard de 2010. La compagnie aérienne efface ainsi le précédent record de 15,05 millions décroché en 2000 par la défunte Swissair.

Comme Zurich, les deux autres grands aéroports suisses enregistrent eux aussi des records de fréquentation: Genève a indiqué voici une semaine avoir franchi le cap des 13 millions de passagers, avec une croissance de 10,5% en un an.

Meilleure performance bâloise

Bâle-Mulhouse a annoncé également mercredi «la meilleure performance depuis sa création en 1946», avec l'accueil de son cinq millionième passager, soit une progression exceptionnelle de 22% par rapport à 2010.

Berne-Belp, de son côté, a connu une croissance de 82% en 2011, enregistrant le passage de 184'831 voyageurs. Ce chiffre est toutefois loin des quelque 250'000 passagers atteints à la fin des années 90 dans la capitale fédérale.

Franc fort et météo

Les aéroports attribuent ces excellents résultats à plusieurs facteurs. Zurich évoque un effet de rattrapage, après l'incident du volcan islandais qui avait paralysé le trafic aérien au printemps 2010. Le franc fort a également incité les gens à davantage prendre l'avion.

L'Euroairport de Bâle-Mulhouse cite lui aussi le franc fort, une météo clémente ainsi que les nouvelles destinations et les nouvelles fréquences.

L'aéroport international de Genève (AIG) évoque de son côté l'attraction naturelle de Genève comme place économique et diplomatique, les nouveaux investissements consentis et le fait que des compagnies aériennes ont choisi la ville pour développer de nouvelles routes.

Quant à Berne, la hausse exponentielle s'explique notamment par la stratégie de croissance de la compagnie indigène Skywork ainsi que par l'arrivée du transporteur zurichois Helvetic Airways.

Le contexte s'annonce moins favorable en 2012 pour les acteurs du transport aérien. La progression ne devrait pas aller au-delà des 2%, anticipe déjà Genève. Bâle-Mulhouse évoque pour sa part une hausse de 3%.

Ton opinion