Suisse - Les agriculteurs ne se protègent pas correctement contre les pesticides
Publié

SuisseLes agriculteurs ne se protègent pas correctement contre les pesticides

Beaucoup de paysans pulvérisent des produits sans vêtements de protection, au risque de nuire à leur propre santé. La raison? Travailler en étant habillé comme un astronaute donnerait une mauvaise image au consommateur.

par
Newsdesk
Archives/Photo d’illustration.

Archives/Photo d’illustration.

AFP

L’utilisation de chaque produit phytosanitaire est strictement réglementée. Pourtant, de nombreux agriculteurs ne suivent pas les consignes de sécurité, note la «SonntagsZeitung». Or, les pesticides peuvent avoir des effets secondaires directs sur la santé.

Le problème est connu des autorités. «Les enquêtes montrent que certaines mesures de protection sont difficiles à mettre en œuvre, comme les combinaisons lors des journées chaudes en viticulture. En outre, il y a la crainte des agriculteurs que le port de vêtements de protection ne provoque un dégât d’image dans la population», indique le plan d'action visant à la réduction des risques et à l’utilisation durable des produits phytosanitaires adopté par le Conseil fédéral.

Les agriculteurs sont donc confrontés à un dilemme. «S’ils veulent se protéger correctement, ils doivent travailler habillés comme des astronautes. Ce qui, bien sûr, donne au consommateur une mauvaise image», renchérit le docteur Bernhard Aufdereggen, président de l’association des Médecins en faveur de l’environnement.

Une thèse de master inédite de l'Université de Lausanne montre par ailleurs que les agriculteurs se mettent régulièrement en danger. Selon la publication, 752 demandes de renseignements concernant des incidents liés à des fongicides, des herbicides ou des insecticides ont été déposées entre 1997 et 2016 par des utilisateurs professionnels auprès de Tox Info Suisse. La plupart de ces incidents sont dus à un manque ou à un matériau de protection médiocre. Et «auraient souvent pu être évités». Toujours selon la thèse, les intoxications étaient presque toujours légères, mais nombreuses.

Le Secrétariat d'État à l'économie (Seco) lancera une campagne de sensibilisation à l’automne pour rappeler aux agriculteurs les règles de sécurité concernant les pesticides. Cependant, aucune autorité n'est tenue de vérifier si elles sont effectivement respectées dans la pratique.

Votre opinion

36 commentaires