Publié

EnergieLes ampoules classiques meurent en septembre

Les ampoules à incandescence traditionnelles disparaîtront définitivement des commerces le 1er septembre prochain. En attendant l'avènement des éclairages LED, il faudra faire avec les ampoules à économie d'énergie,

Toutes les lampes devront au minimum correspondre à la catégorie C en termes d'efficacité énergétique, d'où la fin de la vente des ampoules à incandescence traditionnelles.

Toutes les lampes devront au minimum correspondre à la catégorie C en termes d'efficacité énergétique, d'où la fin de la vente des ampoules à incandescence traditionnelles.

Keystone

La lumière froide des ampoules économiques - aussi appelées ampoules fluorescentes compactes - est souvent décrite comme peu agréable. Mais au niveau de l'efficience énergétique et de l'impact environnemental, le bilan est plutôt positif, assure l'institut de recherche sur les matériaux EMPA.

Même en prenant en compte les coûts de production plus élevés et le mercure contenu à l'intérieur des ampoules économiques, leur impact environnemental est moindre que celui des autres technologies.

S'agissant du mercure, la provenance du courant importe plus que les ampoules elles-mêmes. Une grande centrale à charbon en rejette par exemple davantage en une seule journée que la quantité contenue dans 200'000 ampoules économiques.

Métaux lourds

La prudence reste cependant de mise lorsqu'une ampoule économique se brise. Elle peut contenir au maximum 3,5 milligrammes de mercure. Il faut alors aérer la pièce et ramasser les débris avec une bande adhésive (scotch) et les ramener dans un lieu de collecte, souligne l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). La quantité de ce métal lourd est toutefois trop faible pour provoquer un empoisonnement.

Selon l'OFSP, les champs magnétiques et électriques que produisent les ampoules économiques sont plus préoccupants. Ceux-ci peuvent affecter les muscles et les nerfs. Le danger reste cependant très limité. Lorsqu'on se tient à 20 centimètres d'une ampoule, le champ magnétique ne représente déjà plus qu'une fraction de la valeur limite autorisée.

Même constat rassurant pour les rayonnements UV qui peuvent s'échapper des ampoules économiques ne disposant pas d'un double revêtement. Des rumeurs font bien état d'incidents causés par ce problème, mais il n'existe aucune preuve scientifique.

Lumière froide le matin

Des études, notamment à l'Université de Bâle, ont en revanche été consacrées aux conséquences des ampoules économiques sur les rythmes biologiques. Des cobayes ont ainsi été soumis à différentes sources lumineuses avant de se coucher.

L'expérience a permis de découvrir que la lumière froide a une plus grande influence sur l'horloge interne que celle des ampoules à incandescence. «Les cobayes soumis aux ampoules à économie d'énergie étaient davantage réveillés, plus rapides lors des tests de réaction et ont dormi moins profondément», selon le directeur de l'équipe de chronobiologie Christian Cajochen.

Celui-ci refuse cependant de parler d'insomnie. «C'est plutôt comme une tasse de café qu'on aurait bu trop tard». Il est par conséquent recommandé de s'exposer à de la lumière chaude en soirée et de réserver la lumière froide pour la matinée.

Seules les diodes lumineuses LED permettent de modifier le type de lumière selon ses besoins. Celles-ci sont malheureusement encore trop chères pour qu'on puisse les utiliser comme source lumineuse principale. Les experts s'attendent toutefois à ce que les LED dament le pion aux ampoules économiques dans quelques années déjà.

C au moins

Les ampoules à incandescence ont été retirées du marché pas à pas depuis trois ans. Dès le 1er septembre, toutes les lampes devront au minimum correspondre à la catégorie C en termes d'efficacité énergétique. Cela signifie la fin de la vente des ampoules à incandescence traditionnelles.

Il existe toutefois des exceptions, comme pour les ampoules des fours et des réfrigérateurs ou celles destinées à la décoration. En outre, de nombreuses lampes halogènes - qui fonctionnent sur le principe de l'incandescence - répondent désormais aux critères d'efficience énergétique. Elles constitueront donc une alternative aux ampoules classiques.

La plupart des consommateurs devraient cependant opter pour les lampes fluorescentes compactes, également appelées ampoules économiques. Elles sont formées d'un tube replié ou enroulé sur lui- même et contenant un mélange gazeux. Le courant électrique produit des rayons ultraviolets grâce au mercure présent dans le gaz. Ces rayons sont ensuite transformés en lumière visible lorsqu'ils sont réfléchis à la surface de l'ampoule.

Selon l'Office fédéral de l'énergie, les ampoules fluorescentes compactes permettent d'économiser 80% de courant par rapport aux ampoules traditionnelles, avant tout parce qu'elles dégagent moins de chaleur. Malgré un prix d'achat plus élevé, les lampes économiques peuvent donc faire baisser la facture énergétique globale de 70%.

(ats)

Votre opinion