Football: Les Anglais s'intéressent à Sturridge plutôt qu'à Sion

Publié

FootballLes Anglais s'intéressent à Sturridge plutôt qu'à Sion

Les journalistes qui ont accompagné Liverpool en Suisse s'inquiétaient de la santé de l'attaquant, pas du club valaisan.

par
Renaud Tschoumy
Montreux
A son arrivée à Montreux, Jürgen Klopp a dû commencer par donner des nouvelles de Daniel Sturridge.

A son arrivée à Montreux, Jürgen Klopp a dû commencer par donner des nouvelles de Daniel Sturridge.

Maxime Schmid

A peine arrivé au Montreux-Palace - il était presque 19h30 mercredi soir -, Jürgen Klopp a dû prendre place sur l'estrade de la Salle des Congrès de l'établissement cinq étoiles de la Riviera, pour la traditionnelle conférence de presse d'avant-match.

Mais avant de parler de Sion, qui reçoit Liverpool ce jeudi soir (19h, en direct sur «LeMatin.ch»), c'est un bulletin de santé de Daniel Sturridge que l'entraîneur allemand du LFC a dû donner. Il est vrai que Sturridge s'est à nouveau blessé derrière la cuisse dimanche contre Newcastle. Ces 16 derniers mois, il a déjà manqué 56 parties. Et il ne rejouera pas cette année.

«L'important, pour le moment, c'est de trouver comment permettre à Daniel de progressivement recommencer à courir, puis à s'entraîner, a lâché Klopp. Il lui faut du repos, et il m'est actuellement impossible de dire quand il reviendra.»

Devant l'insistance des journalistes anglais, il a ensuite coupé: «Il y a un buzz qui se crée autour de la nouvelle blessure de Sturridge, mais il a quand même joué 60 minutes contre Southampton, puis 30 contre Newcastle. Après, il a ressenti cette nouvelle douleur. On va voir.»

Pas de souvenir du match de janvier!

Ce soir, c'est le FC Sion que Klopp va voir face à son équipe. Ce que Klopp sait du club valaisan, lui qui n'était pas encore sur le banc lors du match aller à Anfield (1-1)? «Bien assez! J'ai visionné trois ou quatre matches en vidéo, c'est une équipe qui a un bon sens du jeu et qui est bien organisée derrière. On devra faire preuve d'imagination pour la prendre en défaut.»

Pourtant, Klopp a pu s'en faire une idée en janvier dernier: un match amical avait en effet opposé son Borussia Dortmund de l'époque à Sion, les deux clubs étant en stage d'entraînement dans le sud de l'Espagne.

Mais ce match n'évoque aucun souvenir chez lui! «Vous êtes sûr que ce n'était pas en 2008? En 2015, vraiment? Et... c'était un bon match?» Klopp se fait dire que Dortmund s'était imposé 1-0. «Ah bon... Désolé, mais cette rencontre n'a pas laissé un souvenir impérissable dans ma mémoire.»

Et si le FC Sion se rappelait justement au bon souvenir de Jürgen Klopp ce soir?

Ton opinion