Publié

Hôpital de l'IleLes anorexiques graves continueront d'être soignés à Berne

La seule unité de soins pour personnes gravement anorexiques dans un hôpital universitaire de Suisse est maintenue.

L'Hôpital de l'Ile à Berne.

L'Hôpital de l'Ile à Berne.

ARCHIVES, Keystone

L'Hôpital de l'Ile à Berne est revenu sur sa décision de fermeture prise l'an dernier et continue de mettre à disposition dix lits à cette fin.

Les patients avec un indice de masse corporelle si faible qu'il menace leur vie et les personnes présentant des troubles somatoformes complexes continueront ainsi d'être soignés à l'Hôpital de l'Ile.

Cela sans mandat de prestations de la part du canton de Berne et donc avec un fonctionnement déficitaire, a annoncé l'hôpital mercredi. La direction avait décidé l'été dernier de fermer cette station et de réorganiser la psychosomatique, avec 60 suppressions d'emploi à la clé.

Pression externe

Cette décision est annulée sous pression externe. L'Académie suisse pour la médecine psychosomatique et psychosociale ainsi qu'un groupe d'intérêts bernois a remis en fin d'année une pétition munie de 3000 signatures pour le maintien de cette station.

Des clarifications ultérieures ont montré que des soins stationnaires et interdisciplinaires sont bel et bien nécessaires dans un hôpital central pour les patients atteints de graves troubles alimentaires, écrit l'Ile. Des discussions sont prévues avec le canton sur le mandat de prestations.

(ats)

Votre opinion