Suisse - Les arbres fruitiers en danger en raison du gel et de la neige dès lundi
Publié

SuisseLes arbres fruitiers en danger en raison du gel et de la neige dès lundi

Lundi soir, un front venu de l’Arctique va toucher la Suisse. Les températures vont chuter, avec des gelées matinales qui risquent fort de détruire les fleurs des arbres fruitiers.

par
Christine Talos
Les arbres fruitiers seront en danger ces prochains jours.

Les arbres fruitiers seront en danger ces prochains jours.

Roger Perret, MeteoNews

On le sait, un front froid suivi d’air arctique va toucher la Suisse lundi en seconde partie de journée. Des précipitations sont attendues dans la soirée et la limite des chutes de neige passera rapidement de 1200 mètres à la plaine en cours de nuit. Il n’est donc pas exclu que le Plateau se réveille sous une fine couche de neige mardi. Le mercure oscillera entre -2 et 3 degrés en plaine.

Ce temps hivernal va durer au moins jusqu’à jeudi. Au total, des chutes de neige fraîche de 30 à 50 cm sont possibles, explique MeteoNews dans un communiqué dimanche. Cette baisse brutale des températures qui va nous replonger en hiver est due à la dépression baptisée «Ulli» pour les germanophones, et qui nous vient du nord de la Scandinavie.

Gare aux gelées matinales

Ce temps maussade et glacial va provoquer des gelées matinales qui seront fortes ces prochains jours, notamment à l’aube, mettent en garde à la fois MeteoNews et MétéoSuisse. Le mercure oscillera entre -2 et -5 degrés, voire -10 par endroits. Or ces températures rigoureuses représentent un grand danger pour les arbres fruitiers.

En effet, après plusieurs jours de températures au-dessus de la moyenne la semaine dernière, de nombreux arbres sont en pleine floraison, à l’image des cerisiers, des poiriers ou des abricotiers, explique le météorologue Roger Perret de MeteoNews. Et avec au moins quatre nuits consécutives de gel, avec des températures de -4 à -3 degrés, les fleurs risquent de ne pas tenir le coup. De ce fait, ce froid pourrait avoir de fâcheuses conséquences sur les rendements, met-il en garde.

Votre opinion

74 commentaires