Publié

RussieLes assassins d'Anna Politkovskaya reconnus coupables

Les cinq accusés de l'assassinat de la journaliste russe Anna Politkovskaya ont été reconnus coupables par un tribunal de Moscou. Mais ce procès n'a pas permis d'identifier le ou les commanditaires de ce crime.

Anna Politkovskaya travaillait pour le journal indépendant «Novaya Gazeta», très critique de la politique du Kremlin en Tchéchénie. (Photo d'illustration)

Anna Politkovskaya travaillait pour le journal indépendant «Novaya Gazeta», très critique de la politique du Kremlin en Tchéchénie. (Photo d'illustration)

AFP

Quatre accusés ont été reconnus coupables d'avoir organisé l'attentat contre la journaliste à l'entrée de son immeuble, le cinquième d'avoir commis le meurtre, a précisé l'agence Interfax.

L'assassinat de la journaliste d'investigation avait ému le monde entier et suscité l'indignation des médias étrangers et des organisations de défense des droits de l'Homme. Mme Politkovskaya travaillait pour le journal indépendant «Novaya Gazeta», très critique de la politique du Kremlin en Tchéchénie.

Parmi les cinq accusés reconnus coupables mardi, certains étaient rejugés en appel après avoir été acquittés en première instance en 2009. Un ancien policier Dmitri Pavliouchenkov, accusé d'avoir localisé Anna Politkovskaya et fourni l'arme pour l'assassiner, avait été condamné à 12 ans de détention dans un camp en 2012.

Deux des trois frères tchétchènes jugés mardi, Dzhabrail et Ibragim Makhmoudov, ont été reconnus coupables d'avoir organisé l'assassinat, le troisième, Roustam, de l'avoir perpétré. Ce dernier, en fuite, avait échappé au procès en premier instance.

Les peines en délibéré mercredi

L'oncle des trois hommes, Lom-Ali Gaitoukayev a également été reconnu coupable d'avoir participé à la préparation de l'attentat avec la complicité d'un policier moscovite, Serguei Khadzhikourbanov. Dzhabrail et Ibragim Makhmoudov ainsi que Khadzhikourbanov avait été jugés et acquittés en première instance pour les mêmes faits.

La Cour Suprême avait alors suspendu le procès en appel pour complément d'enquête, qui a finalement conduit au procès qui les a reconnus coupables mardi. Les délibérations pour déterminer les sentences à infliger aux cinq hommes débuteront mercredi à 11h00, a précisé mardi soir le journal «Novaya Gazeta» sur son site.

Selon plusieurs médias internationaux, la journaliste russe s'était fait de nombreux ennemis en exposant au grand jour les atrocités commises par l'armée russe en Tchétchénie.

(ats)

Ton opinion