Publié

FOOTBALLLes avocats de Luis Suarez se disent confiants

L'audience de l'attaquant uruguayen a duré près de 7 heures au Tribunal arbitral du sport, à Lausanne. Les joueur est sorti à 13h45, ses avocats une heure et demie plus tard. Verdict la semaine prochaine.

1 / 19
A sa sortie du tribunal, Luis Suarez a signé quelques autographes à ses supporters.

A sa sortie du tribunal, Luis Suarez a signé quelques autographes à ses supporters.

AFP
Cette supportrice uruguayenne est venue soutenir son idole devant le château de Béthusy.

Cette supportrice uruguayenne est venue soutenir son idole devant le château de Béthusy.

AFP
Très entouré à sa sortie du tribunal, Luis Suarez a signé quelques autographes à ses supporters.

Très entouré à sa sortie du tribunal, Luis Suarez a signé quelques autographes à ses supporters.

AFP

Arrivée jeudi soir à Lausanne, Luis Suarez a plaidé sa cause devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) depuis ce matin (l'audience a débuté à 8h30). L'Uruguayen, qui espère obtenir une réduction de sa suspension pour morsure après son coup de folie au Mondial brésilien, en est ressorti à 13h45, sans livrer le moindre commentaire.

Chemise à carreau bleu et blanc, petit sac noir sur le dos, il a juste pris le temps de signer trois autographes et de poser pour une photo avant de s'engouffrer dans la voiture qui l'attendait.

Ses deux avocats sont restés une heure et demie supplémentaire dans l'immeuble de l'avenue de Beaumont, face aux trois arbitres du TAS (deux Suisses et un Italien). A leur sortie, vers 15h15 - l'audience a donc duré près de 7 heures, tout ce petit monde s'étant fait livrer des pizzas à midi -, un des deux représentants du joueur exprimait son optimisme: «Je suis aussi confiant en sortant que je ne l'étais en entrant, a-t-il dit. Mais il m'est impossible de faire un pronostic, c'est un cas très difficile.»

La décision du TAS n'est pas attendue avant le début de la semaine prochaine, au mieux.

Appel devant la FIFA rejeté

Coupable d'avoir mordu le défenseur italien Giorgio Chiellini à l'épaule lors du match de poule entre leurs deux équipes, à Natal, Suarez a été suspendu pour neuf matches en sélection nationale ainsi que pour quatre mois de toute activité liée au football.

Ce qui lui interdit donc de reprendre l'entraînement avec ses nouveaux partenaires du FC Barcelone, le club catalan où il a signé à la fin de l'été, après quatre saisons passées à Liverpool, en Premier League anglaise.

L’attaquant de la Celeste et la Fédération uruguayenne avaient respectivement fait appel de cette sanction devant la FIFA, mais l’instance dirigeante du football mondial les avait rejetés. «Nous savions que la décision de la FIFA ne serait pas très favorable», avait alors déclaré l’avocat du joueur, Me Alejandro Balbi, annonçant le 11 juillet ce recours devant le TAS.

«En tant que footballeur», le président de la FIFA Sepp Blatter, avait estimé «très sévère» la suspension infligée à Luis Suarez, tout en insistant sur l’indépendance de la commission de discipline de la Fédération.

«J’espère que Suarez va revenir dans le football, parce qu’il a montré sur le terrain, avant sa suspension, sa capacité technique et tactique. J’espère qu’on le reverra», avait ajouté M. Blatter, se déclarant certain que l’ex-attaquant des Reds de Liverpool allait «revenir au firmament du football» avec le FC Barcelone, «l’un des plus grands clubs du monde».

Suarez (27 ans) a signé pour cinq ans avec le club catalan, après une dernière saison de feu à Liverpool (31 buts en 33 matches).

(AFP)

Votre opinion