Saleté - Les Biennois sont des cochons autant que les Lausannois!
Publié

SaletéLes Biennois sont des cochons autant que les Lausannois!

Comme à Vidy, des images montrant les détritus abandonnés à côté du débarcadère de Bienne deviennent virales.

par
Vincent Donzé
Samedi matin, les vestiges de la veille à la place Joran, à côté du débarcadère, du côté de la zone de détente des Prés-de-la-Rive.

Samedi matin, les vestiges de la veille à la place Joran, à côté du débarcadère, du côté de la zone de détente des Prés-de-la-Rive.

Facebook

«Après les restrictions, les cochons sont de retour», titrait lematin.ch le 10 mai dernier, suite à la diffusion de photos prises la veille sur une pelouse de Lausanne-Vidy. Une poubelle à ciel ouvert, c’est aussi ce qu’ont découvert ce week-end les employés de la voirie biennoise.

À Lausanne, la Ville a avoué son impuissance: «Les coupables ne sont pas punis car ils agissent de nuit», a déclaré la municipale verte Natacha Litzistorf à l’hebdomadaire «Lausanne Cités». «Les restrictions dues au Covid commencent sûrement à peser sur les jeunes, pour qui visiblement les bords du lac sont, pour le moment, un des seuls exutoires possibles», déclarait-elle.

À Bienne aussi, la voirie est du ressort d’une écologiste. Lena Frank ne s’est pas exprimée, mais ici comme à Lausanne, les cantonniers ne sont pas ni des policiers ni des éducateurs: «La responsabilité du Département des infrastructures se limite à l’entretien de l’espace public», indique Luc Racordon, responsable de ce département.

1 / 3
L’après-midi, la compagnie «Cie ChamploO» donnait deux spectacles décentralisés par le théâtre «Nebia».

L’après-midi, la compagnie «Cie ChamploO» donnait deux spectacles décentralisés par le théâtre «Nebia».

Nebia – Biel/Bienne
L’inspectorat de la voirie biennoise a disposé des containers jaunes supplémentaires,

L’inspectorat de la voirie biennoise a disposé des containers jaunes supplémentaires,

Lematin.ch/Vincent Donzé
Lundi matin, les pigeons n’avaient plus rien à picorer sur la place du Joran, proche du débarcadère.

Lundi matin, les pigeons n’avaient plus rien à picorer sur la place du Joran, proche du débarcadère.

Lenmatin.ch/Vincent Donzé

S’agissant du bord du lac, l’histoire se répète pour Luc Racordon: «La situation vers le restaurant Joran et les Prés-de-la-Rive n’est pas exceptionnelle», remarque-t-il. Précision du responsable de département: «Le nombre de poubelles est complété par des containers jaunes supplémentaires qui ne sont pas toujours utilisés».

Chaque samedi et dimanche matin, les employés de la voirie et des Espaces verts font un nettoyage au bord du lac. La preuve le week-end dernier: la place du Joran était propre pour deux spectacles en plein air proposés samedi par le théâtre municipal «Nebia», le premier à 14 heures.

Votre opinion

155 commentaires