Actualisé

Michael Lauber«Les blanchisseurs noient le tout dans un trop-plein d’infos»

Panama Papers: le procureur général de la Confédération estime qu’à partir d’un certain moment, les données passées entre les mains des journalistes sont «blanchies».

par
Catherine Boss et Christian Brönnimann cellule-enquete@lematindimanche.ch

Depuis une semaine, des journalistes du monde entier publient le résultat de leurs recherches sur les Panama Papers. De très nombreux cas ont été mis au jour. En Suisse aussi des autorités ont ouvert des procédures, sur la base de ces révélations. Depuis mercredi à 13 h 30, le Parquet genevois enquête sur de possibles irrégularités commises par des avocats et des fiduciaires suisses. Le surlendemain, après la publication d’un article sur un tableau de Modigliani spolié, une perquisition a été menée aux Ports Francs de Genève. Le Ministère public de la Confédération, de son côté, a mené une perquisition au siège de l’UEFA à Nyon (VD) au début de la semaine et ouvert une procédure pénale.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!