News piquantes: Les boutonneux sont meilleurs élèves

Actualisé

News piquantesLes boutonneux sont meilleurs élèves

Des petits et des gros rats, du Delamuraz, du ménage pas à trois: plongée en acné dans l'actu décalée du jour.

par
lematin.ch
Mieux vaut se plonger dans les études que de se montrer avec une tête comme ça.

Mieux vaut se plonger dans les études que de se montrer avec une tête comme ça.

iStock/Lematin.ch

Deux économistes américains se sont dit: «Tiens, et si on observait l'impact de l'acné sur les résultats scolaires» (visiblement, pour eux, le temps c'est pas de l'argent). Ils se sont attelés à la tâche avec autant d'application qu'un ado se perçant ses boutons devant sa glace. Et, selon The Atlantic ils ont découvert que, ça vous en bouche un coin et débouche les pores, oui, l'acné impacte la scolarité. Un ado dont le visage ressemble à un clavier d'ordinateur à davantage de chances de décrocher une bonne note en anglais (aux Etats-Unis), maths, histoire, sciences et sciences sociales et de décrocher son bac qu'un étudiant avec la peau lisse (qui risque donc d'y finir, dans la police). Mais c'est logique: quand on a une tronche de vérolé, on préfère étudier plutôt que de sortir la montrer. D'ailleurs, l'étude confirme que cette tendance est encore plus marquée chez les filles, plus soucieuses de leur apparence que les garçons. Seul point noir de cette histoire: deux ados sur trois sont touchés par l'acné. Par sûr pourtant que pour tous, presser le bon bouton fasse monter leur ascenseur scolaire.

Michel Pralong

----------

Mariés sur de mauvaises bases

La Ligue majeure de baseball (MLB) a infligé 40 matches de suspension à Addison Russell, des Chicago Cubs. Pour violences conjugales. Ne faudrait-il pas lui confisquer ses battes, aussi? En tout cas ça fait plus peur que si ça avait été un champion de badminton ou de plongeon. Mais bon, d'un autre côté ça peut toujours être pire: il aurait pu pratiquer le curling.

Renaud Michiels

----------

Dans la ville, le rat déchante

«Stop à la mort aux rats!» C'est grosso modo le message que veut faire passer à la mairie de Paris une association qui lutte contre la souffrance animale. Via une méga campagne dans le métro, elle veut freiner la surenchère anti-rat qui sévit, selon le secrétaire de Zoopolis interrogé par «Le Parisien». La Ville avait en effet dénoncé une prolifération de ces rongeurs en janvier et lancé des poubelles anti-rats. Elle se défend d'ailleurs de vouloir exterminer les rats dans les sous-sols, mais elle ne veut plus en voir dans les rues et les jardins. Pour Zoopolis, les rats sont, comme dans le dessin animé «Ratatouille», nos amis. La Ville, elle, Ratatouille elle l'écrabouille.

Michel Pralong

----------

A Lausanne, le rat décampe

En 2020, le Prix de Lausanne aura lieu à Montreux, apprend-on. Le Prix de Lausanne de Montreux… C'est n'importe quoi. Et quoi, demain, le festival de Canne de Nice? Depuis que le Paris-Dakar relie Lima à Cordoba en passant par Dieussaiou les gens se croient tout permis. Mais heureusement c'est dû à de futurs travaux au Théâtre de Beaulieu donc ce sera exceptionnel. Dès 2021 le concours international des jeunes danseurs reviendra dans la capitale vaudoise et tout sera rentré dans l'ordre: on aura le Prix de Lausanne de Lausanne.

Renaud Michiels

----------

Drame de la solitude

Plus d'un ménage sur trois en Suisse ne compte qu'un seul individu. Du coup, forcément, pour le ménage, c'est lui qui s'y colle.

Renaud Michiels

----------

Infox news

En France, dès aujourd'hui, a décidé la Commission d'enrichissement de la langue française, il ne faut plus dire «fake news» mais «infox». Mais vous n'êtes pas obligés de nous croire.

Renaud Michiels

----------

Hommage à Jean-Pascal

En ce 4 octobre, cela fait deux décennies que le conseiller fédéral vaudois nous a quittés. On ne l'a pas oublié. Levons notre verre de chasselas à sa mémoire. Bon vent capitaine!

Michel Pralong

Ton opinion