Jura - Les buses attaquent des randonneurs pour protéger leurs oisillons
Publié

JuraLes buses attaquent des randonneurs pour protéger leurs oisillons

Randonneurs et vététistes ont été attaqués par un rapace, à coups de serres ou de bec, sur les hauteurs de Delémont.

par
Vincent Donzé
Une affichette de l’Office jurassien de l’environnement prévient des attaques de buses à la Haute-Borne, sur les hauteurs de Delémont.

Une affichette de l’Office jurassien de l’environnement prévient des attaques de buses à la Haute-Borne, sur les hauteurs de Delémont.

Lematin.ch/Vincent Donzé

Plusieurs marcheurs, joggeurs ou cyclistes ont été victimes d’attaques de rapaces à la Haute-Borne, sur les hauteurs de Delémont. Cette information émane de la radio «RFJ», laquelle précise qu’«il s’agit d’un phénomène périodique bien connu de l’Office de l’environnement».

Comme l’indique une affichette posée sur un panneau routier par l’Office de l’environnement, «un couple de rapaces nidifie dans ce secteur et protège ses jeunes», plutôt deux fois qu’une: des randonneurs ont été attaqués à coups de bec ou de serres.

Vététiste jurassien

D’après le garde-faune cantonal Didier Hulmann, les joggeurs sont les plus attaqués par surprise. «RFJ» a recueilli le témoignage du vététiste jurassien Bruno Vitali (27 ans), de Corban, «J’ai reçu un gros impact sur l’arrière de la tête, je ne savais pas du tout ce qui se passait J’ai d’abord cru à un caillou tombé de la montagne. .»

«En reprenant mes esprits, j’ai vu une buse juste en dessus de moi», poursuit le vététiste attaqué une seule fois. «Heureusement, la moitié de ses serres étaient en impact sur le casque plutôt que sur mon crâne, ce qui m’a protégé», a-t-il indiqué. La buse a tournoyé au-dessus de lui pour finalement se poser sur une branche.

La période de nidification dure de mars et mai. Les petits sont couvés pendant un mois, avant de se préparer pour leur envol. Les randonneurs n’ont bientôt plus à craindre les buses à la Haute-Borne.

Votre opinion