Publié

PâquisLes caméras de surveillance livrent leurs premiers effets

Les rues étaient plutôt calmes dans la nuit de jeudi à vendredi dans le quartier surveillé désormais par 23 caméras.

par
Sophie Roselli
1 / 60
Genève, le 14 octobre 2014. Nouvel Hôtel de Police. La vidéoprotection devient réalité dans le quartier des Pâquis. Conférence de presse avec Guillaume Barazzone (conseiller administratif), Pierre Maudet ( conseiller d'Etat), Capitaine Christophe Bobillier avant la présentation à la presse de la centrale de vidéoprotection.Photo: Laurent Guiraud.

Genève, le 14 octobre 2014. Nouvel Hôtel de Police. La vidéoprotection devient réalité dans le quartier des Pâquis. Conférence de presse avec Guillaume Barazzone (conseiller administratif), Pierre Maudet ( conseiller d'Etat), Capitaine Christophe Bobillier avant la présentation à la presse de la centrale de vidéoprotection.Photo: Laurent Guiraud.

Rue de Monthoux. Camera de vidéosurveillance dans le quartier des Pâquis.

Rue de Monthoux. Camera de vidéosurveillance dans le quartier des Pâquis.

© Frank Mentha
Genève, le 14 octobre 2014. Nouvel Hôtel de Police. La vidéoprotection devient réalité dans le quartier des Pâquis. Présentation de la centrale et de ses différentes caméras à Guillaume Barazzone (conseiller administratif ville de Genève),et  Pierre Maudet ( conseiller d'Etat).Photo: Laurent Guiraud.

Genève, le 14 octobre 2014. Nouvel Hôtel de Police. La vidéoprotection devient réalité dans le quartier des Pâquis. Présentation de la centrale et de ses différentes caméras à Guillaume Barazzone (conseiller administratif ville de Genève),et Pierre Maudet ( conseiller d'Etat).Photo: Laurent Guiraud.

«Vous avez remarqué?» Un groupe de dix ou douze jeunes hommes balaient du regard la rue De-Monthoux, sans quitter leur bout de trottoir peu éclairé. «Il y a moins de monde ici. Depuis deux jours, les gens ont bougé.» Le premier effet des caméras de surveillance? Cette impression est en tout cas partagée par de nombreuses personnes que la Tribune de Genève a rencontrées dans la nuit de jeudi à vendredi, autour de minuit. Première prise de température dans les rues réputées chaudes des Pâquis.

Votre opinion