Publié

SécuritéLes canifs restent interdits à bord des avions

Les autorités américaines reportent l'entrée en vigueur de la réglementation des objets prohibés dans les avions. L'assouplissement aurait permis de ne pas prolonger inutilement les temps d'attente.

L'assouplissement aurait permis de ne pas prolonger inutilement les temps d'attente aux portiques de sécurité des aéroports au moment où leurs effectifs se réduisent en raison des coupes budgétaires.

L'assouplissement aurait permis de ne pas prolonger inutilement les temps d'attente aux portiques de sécurité des aéroports au moment où leurs effectifs se réduisent en raison des coupes budgétaires.

ARCHIVES, Reuters

Les autorités américaines ne vont pas assouplir pour l'instant la réglementation concernant les objets prohibés dans les avions.

Un assouplissement prévu pour mercredi est reporté. Les canifs, bâtons de ski et autres crosses de hockey restent donc interdits à bord.

L'agence fédérale pour la sécurité des transports (TSA) ne donne pas de nouvelle date. Elle dit vouloir utiliser le délai supplémentaire pour permettre de tenir compte de remarques des représentants du secteur aérien, des passagers et d'autres parties concernées. De nombreux objets sont interdits sur les vols commerciaux depuis les attentats du 11 septembre 2001.

La TSA avait provoqué la polémique en publiant début mars une nouvelle liste d'articles qui devaient être autorisés à bord des avions à compter du 25 avril.

Pour la première fois depuis les attentats du 11 septembre 2001, les passagers auraient pu conserver les canifs d'une lame de moins de 6 centimètres de long et un centimètre de large, les bâtons de ski, certaines battes de base-ball, les crosses de hockey et deux clubs de golf maximum.

La TSA avait argumenté que les agents de sécurité pourraient mieux se concentrer sur les articles représentant une plus grande menace comme les explosifs.

L'assouplissement aurait permis de ne pas prolonger inutilement les temps d'attente aux portiques de sécurité des aéroports au moment où leurs effectifs se réduisent en raison des coupes budgétaires.

«Armes de choix»

L'association représentant les personnels de bord des avions, qui dit compter plus de 90'000 membres, a rappelé lundi dans un communiqué séparé s'être opposée dès le départ à la décision d'autoriser à nouveau les couteaux dans les avions.

«Les Etats-Unis ont interdit tous les couteaux sur les vols commerciaux depuis les attentats du 11 septembre 2001, pour une bonne raison: les couteaux étaient les armes de choix des terroristes» et «tous les couteaux devraient être interdits dans les avions de manière permanente», a-t-elle commenté.

(ats)

Ton opinion