Publié

Ecoles primairesLes cantons romands ne veulent pas brader la langue nationale

Les cantons romands, Berne inclus, sont pour l'apprentissage des langues nationales à l'école primaire.

Les cantons romands comme Berne estiment que la langue nationale prime avant l'anglais.

Les cantons romands comme Berne estiment que la langue nationale prime avant l'anglais.

Photo d'illustration, Keystone

Les cantons romands estiment qu'il en va de la cohésion nationale. Miser sur l'anglais appauvrirait l'esprit créatif de la Suisse, indique ce mercredi 8 octobre la conférence des gouvernements de Suisse occidentale (CGSO).

Comptant 40% de germanophones parmi la population de ses sept cantons membres, la CGSO connaît les enjeux liés aux différentes cultures qui composent la Suisse. Ces dernières années, la région s'est illustrée par une forte croissance.

Pour les cantons romands, il ne faut pas brader l'apprentissage d'une langue nationale «sur l'autel du tout à l'anglais», indique la conférence des cantons romands. Il s'agit aussi de privilégier une solution trouvée par les cantons afin d'éviter que la Confédération n'intervienne sur le sujet.

Cette prise de position fait suite aux projets de renoncer à l'enseignement du français à l'école primaire dans plusieurs cantons alémaniques.

(ats)

Votre opinion