Publié

EtudeLes carcasses d’animaux modifient la vie dans le sol

Une équipe de chercheurs américains ont constaté que les bactéries et les champignons se développent de manière complètement différente sous chaque espèce de cadavre.

Des chercheurs du WSL et de l'Université du Minnesota ont étudié les sols sous les cadavres d’animaux dévorés par des loups dans le parc de Yellowstone aux Etats-Unis.

Des chercheurs du WSL et de l'Université du Minnesota ont étudié les sols sous les cadavres d’animaux dévorés par des loups dans le parc de Yellowstone aux Etats-Unis.

Anita Risch

Les communautés microbiennes qui se développent sous les carcasses d’animaux sont propres à chaque espèce de proie. C’est ce qui ressort d’une étude réalisée dans le parc national de Yellowstone (Etats-Unis) par le WSL et l’Université du Minnesotsa.

Une équipe de chercheurs de l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) et de l’Université du Minnesota ont étudié les microbes sous les carcasses de bisons et de wapitis dévorés par les loups dans le parc de Yellowstone. L’étude montre que les bactéries et les champignons se développent de manière complètement différente sous chaque espèce et modifient la vie dans le sol.

La diversité microbienne est plus faible sous les carcasses que dans les sols aux alentours. Un petit nombre d’espèces spécialisées sur les carcasses dominent et évincent les autres microbes, a indiqué jeudi le WSL.

Croissance des plantes favorisée

Cependant, les nutriments rares ailleurs ont été trouvés en fortes concentrations sous les carcasses. Ils favorisent la croissance de plantes qui sont nettement plus nourrissantes que celles aux alentours. Ces plantes attirent les herbivores en raison de leur haute qualité nutritive.

Ces observations éclairent les interactions dans l’écosystème. Elles seront peut-être aussi utiles aux criminologues, car la médecine légale repose sur le fait que les organismes présents sur ou sous un corps fournissent des indices sur les circonstances d’un décès, écrit le WSL.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!