Saint-Maurice: Les célébrations des 1500 ans de l'Abbaye s'achèvent
Publié

Saint-MauriceLes célébrations des 1500 ans de l'Abbaye s'achèvent

Le conseiller fédéral, Didier Burkhalter était présent et a plaidé pour davantage d'humanité.

Le conseiller fédéral Didier Burkhalter et sa femme Friedrun ont assisté à une messe pontificale.

Le conseiller fédéral Didier Burkhalter et sa femme Friedrun ont assisté à une messe pontificale.

Le jubilé des 1500 ans de l'Abbaye de St-Maurice a pris fin mardi, jour de la Saint-Maurice. Le cardinal Kurt Koch, envoyé extraordinaire du pape, et le conseiller fédéral Didier Burkhalter ont livré un message de confiance en Dieu pour l'un, d'humanité pour l'autre.

La crise migratoire s'est invitée à cette journée de prière qui met fin aux célébrations des 1500 ans de l'Abbaye ouvertes il y a une année. L'évangile choisi lors de la messe pontificale présidée par Mgr Koch portait sur un épisode dans lequel Jésus dit à ses disciples «n'ayez pas peur».

Solidifier et partager la foi

Le cardinal a repris ce thème dans son homélie. Les raisons d'avoir peur sont nombreuses actuellement, et ce sentiment est humain, a déclaré Mgr Koch dans une église abbatiale bondée. Mais la promesse de la présence divine peut abolir la peur. Les chrétiens doivent partager cette foi avec les autres.

Le message du pape, lu par un chanoine en ouverture de messe, incite aussi les chrétiens à solidifier leur foi. «Que ces 1500 ans permettent de puiser une force nouvelle.», a écrit le saint-père.

L'humanité doit l'emporter

A l'issue de la cérémonie et après la procession des reliques de St-Maurice et de ses compagnons à travers la cité, le conseiller fédéral Didier Burkhalter a lancé un appel à davantage d'humanité. «L'actualité nous confronte à la violence des exactions et de la guerre qui jettent sur les routes et les mers des foules considérables». Ces gens ont faim d'espoir et de dignité.

Le soldat Maurice, qui a donné son nom à l'Abbaye, a aussi connu une histoire d'exil, de souffrance, de persécution. Il était égyptien, soldat au service de l'empereur. Il a refusé l'ordre de tuer des chrétiens et n'a pas répondu par la violence à la sentence impériale le condamnant à mort.

Cette histoire conserve son actualité, 1500 ans plus tard. Pour arrêter la souffrance, il faut arrêter la guerre, rétablir la paix, a dit Didier Burkhalter.

Cet anniversaire est un appel à agir avec détermination face à la misère humaine. «Avec Saint Maurice, la violence n'a pas eu le dernier mot, celle qui a gagné et qui a rayonné depuis 15 siècles, celle qui doit l'emporter aujourd'hui aussi, c«est l«humanité».

Des centaines de fidèles

La journée a débuté à 7 heures avec une messe sur le tombeau de St-Maurice, suivie par l'office des laudes à la basilique. La messe pontificale a ensuite accueilli de nombreux prélats catholiques et des représentants des Eglises orthodoxe, copte et réformée.

Des écrans géants étaient disposés sur le parvis et dans une autre église, elle aussi bondée, pour permettre aux fidèles de participer à la célébration. La clôture du jubilé sera prononcée officiellement après les vêpres de 16 heures.

Une année bien remplie

L'année jubilaire a été riche en événements. Elle a débuté en mars 2014 déjà. Le trésor de l'Abbaye a pris le chemin de Paris où il a été exposé au Louvre le temps de restaurer et agrandir l'espace d'exposition à l'Abbaye. L'opération a tenu ses promesses. Le nombre de visiteurs, 8000 par année, a été multiplié par cinq.

En septembre, un long-métrage sur l'histoire de l'Abbaye a été présenté au public. Une année plus tard, il est projeté à l'UNESCO devant tous les ambassadeurs. L'organisation avait reconnu la portée du jubilé en inscrivant cet anniversaire sur la liste des événements soutenus en 2014 et 2015.

Le coup d'envoi officiel du jubilé a été donné le 21 septembre 2014 avec l'ouverture du nouvel espace d'exposition du trésor. En avril 2015, deux ouvrages scientifiques sur l'histoire de l'Abbaye et sur le trésor sont publiés. Ils couronnent plusieurs mois de recherches de sept universités et instituts de quatre pays.

1500 ans et 95 abbés

Au mois de mai, Jean Scarcella devient le 95e abbé de St-Maurice, succédant à Joseph Roduit qui a pris sa retraite. En août, une version théâtrale de l'histoire du lieu complète l'ensemble des événements. Plus de 3000 spectateurs assistent et participent à cette fresque itinérante.

L'Abbaye de Saint-Maurice est le plus ancien monastère d'Occident demeuré en activité constante depuis sa fondation en l'an 515. Dans le monde, 1051 églises sont dédiées à Saint Maurice. Toutes ont été invitées à venir en pèlerinage à l'occasion des 1500 ans du site valaisan.

(ats)

Votre opinion