30.11.2012 à 16:17

ZürichLes cellules de dégrisement ploient sous les dettes

Près de 30% des personnes alcoolisées qui ont dû passer une nuit ou quelques heures dans l’une des douze cellules spécialement aménagées pour eux sur les bords de la Limmat ne payent pas leur note.

von
Victor Fingal
Les cellules de dégrisement zürichoises sont uniques en Suisse.

Les cellules de dégrisement zürichoises sont uniques en Suisse.

Keystone

La centrale de dégrisement de Zürich, spécialement aménagée en 2010, compte douze cellules flambant neuves destinées aux personnes ayant gravement sacrifié à Bacchus. Mais des toilettes turques en métal, du carrelage à profusion, un matelas lavable et du personnel soignant et autre qualifié, tout cela a un coût. Le côté spartiate des cellules n’y change rien: le prix du séjour est facturé 600 francs pour une durée qui ne dépasse pas six heures. La nuit entière, elle, est taxée 950 francs. «C’est le prix d’une chambre double à l’hôtel Dolder Grand», a révélé le «Tages Anzeiger», citant le tarif de l’un des établissements les plus luxueux de la ville.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!