28.02.2016 à 17:01

SuisseLes CFF sous pression à cause de retards au Gothard

Les trains arrivent en moyenne avec déjà douze minutes de retard à Chiasso, avant les divers chantiers qui ralentissent encore le trafic.

Outre les retards, l'axe ferroviaire du Gothard est affecté par d'autres ennuis.

Outre les retards, l'axe ferroviaire du Gothard est affecté par d'autres ennuis.

Keystone

Retards, suppressions de trains et pannes de service sur la ligne ferroviaire du Gothard exaspèrent clients et employés CFF. Trois mois avant l'inauguration du tunnel de base, l'ex-régie fédérale dit chercher d'arrache-pied des solutions.

«Nous avons récemment fait face à des problèmes de ponctualité sur quelques liaisons de l'axe du Gothard», a déclaré à l'ats le porte-parole des CFF Christian Ginsig. Il revenait sur une information parue dans la NZZ am Sonntag.

Alors que les trains arrivent en moyenne avec déjà douze minutes de retard à Chiasso (TI), les divers chantiers dans le tunnel de base au Gothard ralentissent encore le trafic ferroviaire. D'où les importants retards.

Conséquence, les voyageurs qui doivent changer de train à Arth-Goldau (SZ) pour rejoindre Lucerne, Zurich ou encore Bâle ratent leur correspondance. Outre les retards, l'axe ferroviaire du Gothard est affecté par d'autres ennuis.

Alors que les trains pendulaires de nouvelle génération ETR 610 ont été introduits il y a sept ans, ils devront être assainis dès 2017, notamment au niveau de la technique pendulaire. «La série 1 du ETR 610 présente quelques problèmes», concède M. Ginsig. Il s'agit aussi d'améliorer l'espace intérieur des wagons.

Mauvaises odeurs

En effet, machine à café en panne, climatisation défectueuse, toilettes nauséabondes sont quelques-uns des incidents auxquels les passagers sont régulièrement confrontés en montant dans le train à Lugano (TI) ou Bellinzone (TI), selon l'organisation de défense des usagers Pro Rail Suisse.

Le porte-parole des CFF affirme cependant que les sanitaires et les systèmes d'air conditionné ne sont pas plus souvent défectueux dans les ETR 610 que d'autres trains. Par ailleurs, ce type de train ne circule pas seulement sur l'axe du Gothard mais aussi sur ceux du Simplon et du Lötschberg, précise-t-il.

Pour le président de Pro Rail Suisse, Kurt Schreiber, la direction des CFF a «échoué». L'ex-régie fédérale a raté le coche en ne commandant pas un nouveau train efficace pour la mise en service du tunnel de base du Gothard. Tant que les prestations ne sont pas à la hauteur, M. Schreiber dit s'opposer à une hausse du prix du trajet sur ce tronçon, comme le souhaitent les CFF.

Personnel mécontent

Les voyageurs ne sont pas les seuls mécontents dans l'histoire. Début février, la section tessinoise du personnel du train a écrit une lettre à Jeanine Pilloud, responsable de la division voyageurs des CFF. L'information, parue dans la NZZ am Sonntag, a été confirmée par le porte-parole du Syndicat du personnel des transports (SEV) Peter Moor.

Dans sa missive, le personnel tessinois dit se sentir démuni face aux réclamations des clients. Il déplore le fait que les CFF n'ont pas suffisamment pris en compte ces plaintes. Lors de retards, les informations données minute par minute aux voyageurs sont contradictoires et ceux-ci manquent leur correspondance.

«Les CFF ont déjà procédé à quelques améliorations, notamment à Arth-Goldau», se défend Christian Ginsig. Lundi, le plus important tronçon de ralentissement au nord du Gothard entre Flüelen (UR) et Erstfeld (UR) sera supprimé.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!