Publié

EnergieLes CFF vendront de l'électricité à un groupe norvégien

Les Chemins de fer suisses ont conclu un contrat avec le groupe énergétique Statkraft. Ils lui livreront entre 2017 et 2032 un sixième du courant provenant d'une centrale valaisanne actuellement en construction.

Les CFF vont vendre du courant au groupe suédois Statkraft.

Les CFF vont vendre du courant au groupe suédois Statkraft.

Keystone

Dès 2017, avec la mise en service de la centrale de Nant de Drance, le «surplus» de 150 mégawatts, soit l'électricité consommée par 25 locomotives (Re 460) démarrant en même temps, sera cédé à Statkraft.

L'ensemble du courant produit par la centrale de pompage-turbinage ne sera utilisée par les CFF qu'à partir de 2032, indiquent mardi les Chemins de fer suisses dans un communiqué.

L'électricité sera vendue à la bourse européenne de l'énergie.

Commerce lucratif

L'entreprise norvégienne paiera les CFF pour avoir le droit de vendre à la bourse le courant de la centrale valaisanne, a expliqué le porte-parole Reto Kormann. Nant de Drance permettra d'emmagasiner l'électricité, pour la libérer ensuite aux heures de pointe, ce qui est très lucratif.

Les CFF ont renoncé à vendre eux-mêmes le courant à la bourse, car ils ne sont pas spécialistes de ces transactions, a poursuivi le porte-parole de CFF.

Statkraft, l'un des plus grands producteurs européens d'énergies renouvelables, est en revanche particulièrement qualifié. Son offre était en outre la plus rentable, a expliqué Reto Kormann.

Statkraft exploite des installations hydrauliques, des éoliennes et des centrales à gaz. Le groupe norvégien emploie quelque 3200 personnes dans plus de vingt pays.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!