Publié

RussieLes chantiers des JO de Sotchi souffrent d'importants retards

Un journal économique russe révèle que la construction de la piste de bobsleigh et le grand stade des JO d'hiver 2014 présentent de gros retards à Sotchi, dans le sud de la Russie.

La visite de Medvedev sur les chantiers de Sotchi le 5 janvier dernier.

La visite de Medvedev sur les chantiers de Sotchi le 5 janvier dernier.

Keystone

Les travaux en vue des jeux Olympiques de 2014 à Sotchi (sud de la Russie) souffrent d'importants retards et certains sites ne vont finalement pas être construits, rapporte vendredi le quotidien économique Vedomosti en s'appuyant sur le rapport annuel de la Cour des comptes russe.

Le document, transmis jeudi à la Douma (chambre basse du Parlement russe), indique que 76 sites sur 393 au total sont en retard sur le calendrier.Selon le vice-premier ministre Dmitri Kozak, chargé de superviser les travaux, cette lenteur est due aux problèmes des investisseurs privés à financer les constructions, des retards dans la conception des projets et du manque d'organisation sur les chantiers.

Cette question a déjà été l'objet le 5 janvier d'une réunion à huis clos à laquelle participait le président russe, Dmitri Medvedev, ont indiqué au journal un participant à cette réunion et une source au Kremlin.Lors de cette réunion, il a été proposé d'augmenter nettement le nombre des ouvriers sur les chantiers, pour le faire passer de 56'000 à 70'000 personnes.

Les problèmes les plus sérieux concernent la piste de bobsleigh et le grand stade où doit avoir lieu la cérémonie d'ouverture des JO, qui doivent être construits par la société publique Olimpstroï: les essais sur la piste de bobsleigh ont été reportés à mars, tandis qu'il a été proposé de revoir la conception du toit semi-ouvert du stade.

Par ailleurs, lors de la réunion du 5 janvier, il a été décidé de mettre fin à la construction du nouveau port de Sotchi. Celle d'une grande centrale électrique pourrait subir le même sort, selon Vedomosti.

Selon un dirigeant d'une entreprise chargée des travaux qui a requis l'anonymat, le principal responsable de ces retards est souvent Olimpstroï, en charge de la construction des infrastructures communales.Un responsable gouvernemental a confirmé que la plupart des sites sportifs construits par les entreprises privées étaient prêts à 85-95%, tandis que les infrastructures qui leur sont reliées ne l'étaient qu'à 20-30%.

Les JO de Sotchi constituent de loin le plus important évènement international organisé en Russie depuis la chute de l'Union soviétique en 1991 et les préparatifs sont directement supervisés par le Premier ministre Vladimir Poutine.

De nombreuses voix se sont déjà élevées pour émettre des doutes sur la capacité des autorités russes à finir à temps ce chantier capital pour l'image du pays.

(AFP)

Ton opinion