Sciences: Les chiens sont plus stupides qu’on ne le croit!
Actualisé

SciencesLes chiens sont plus stupides qu’on ne le croit!

Une étude affirme qu’on surestime largement l’intelligence des toutous. Ils sont même surpassés par les pigeons dans certains domaines…

par
Renaud Michiels
Une étude vexante prouverait que Médor n'est pas le génie qu'on imaginait.

Une étude vexante prouverait que Médor n'est pas le génie qu'on imaginait.

iStock

Voilà une recherche qui ne va pas plaire à tout le monde: les performances intellectuelles des chiens? Bof… «La cognition des chiens ne semble pas exceptionnelle», a tranché Britta Osthaus, de l’Université Canterbury Christ Church, en Angleterre.

Avec son collègue Stephen Lea, professeur de psychologie à l’University d’Exeter, elle vient de publier une étude sur les facultés intellectuelles de Médor. Elle est en libre accès dans le journal «Learning & Behavior». Il s’agit en fait d’une méta étude épluchant et comparant quelque 300 autres recherches dans le domaine. Les auteurs ont ensuite comparé les capacités cognitives des toutous à celles des loups, chats, hyènes, chimpanzés, dauphins, chevaux et pigeons.

Bof, bof et rebof

Dans le détail cinq domaines ont été étudiés: la cognition sensorielle, la cognition physique, la cognition spatiale, la cognition sociale et la conscience de soi. Verdict? Les chiens excellent dans les tests de cognition sociale. Ils ont une «capacité impressionnante» à utiliser le comportement d’autres animaux – surtout celui des humains – comme indicateur. Mais c’est déjà la fin des louanges. Pour tout le reste, bof, bof et rebof. Partout on trouve d'autres espèces qui font au moins aussi bien.

Dans les autres domaines – comme reconnaître un visage ou suivre une direction pointée par un homme, précise le HuffingtonPost britannique – leurs performances ne sont pas supérieures à celles d’autres animaux. Beaucoup font même mieux.

Infoutu de se reconnaître dans un miroir

Un toutou, est-il encore indiqué, est infoutu de se reconnaître dans un miroir alors que les chimpanzés et dauphins en sont capables. Et pour tout ce qui touche aux capacités spatiales, ils sont surclassés par les pigeons...

Les deux chercheurs estiment en fait que de nombreuses recherches sont biaisées du fait de l’affection qu’on porte à nos compagnons velus. Résultat: on voudrait à tout prix «prouver» combien ils sont futés.

«Nous ne rendons pas service aux chiens en en attendant trop d’eux. Les chiens sont des chiens, et nous devons tenir compte de leurs besoins et de leurs capacités réelles lorsque nous considérons la manière dont nous les traitons», affirme Britta Osthaus.

Votre opinion