Publié

Hockey sur glaceLes cinq justiciers de Malley

Lausanne possède le power play le plus redoutable de LNA lorsqu’il évolue à domicile. FR Gottéron est averti (ce soir en direct sur LeMatin.ch)

par
Cyrill Pasche
1 / 5
Dans un système à quatre attaquants, sa responsabilité défensive est accrue. Aligné à la ligne bleue aux côtés de Colby Genoway, il se déplace généralement sur le flanc gauche lorsque le jeu de puissance bascule vers une configuration appelée parapluie ou «umbrella». Ses tirs offrent des possibilités de déviation devant les filets.Statistiques: 4 buts, dont 1 en power play.

Dans un système à quatre attaquants, sa responsabilité défensive est accrue. Aligné à la ligne bleue aux côtés de Colby Genoway, il se déplace généralement sur le flanc gauche lorsque le jeu de puissance bascule vers une configuration appelée parapluie ou «umbrella». Ses tirs offrent des possibilités de déviation devant les filets.Statistiques: 4 buts, dont 1 en power play.

Keystone
Le Canadien se retrouve la plupart du temps seul à la ligne bleue, avec Gobbi sur sa gauche et Setzinger sur sa droite. Sa technique de canne et sa vision du jeu font de lui un élément-clé du jeu de puissance lausannois. Toujours bien placé, le Canadien a marqué tous ses filets (6) en avantage numérique. C'est aussi lui qui, avec Gobbi, tire le plus au but.Statistiques: 6 buts, tous inscrits en power play.

Le Canadien se retrouve la plupart du temps seul à la ligne bleue, avec Gobbi sur sa gauche et Setzinger sur sa droite. Sa technique de canne et sa vision du jeu font de lui un élément-clé du jeu de puissance lausannois. Toujours bien placé, le Canadien a marqué tous ses filets (6) en avantage numérique. C'est aussi lui qui, avec Gobbi, tire le plus au but.Statistiques: 6 buts, tous inscrits en power play.

Keystone
C'est lui qui permet au LHC d'installer son jeu de puissance. Sa capacité à conserver le puck le long des bandes malgré la pression adverse est une aubaine pour les Lions. Elément le plus complet du quintette, il fait «vivre» le puck derrière ou sur les côtés des buts. Lorsque le puck remonte à la ligne bleue, il se déplace à l'avant des filets.Statistiques: 11 buts, dont 4 en power play.

C'est lui qui permet au LHC d'installer son jeu de puissance. Sa capacité à conserver le puck le long des bandes malgré la pression adverse est une aubaine pour les Lions. Elément le plus complet du quintette, il fait «vivre» le puck derrière ou sur les côtés des buts. Lorsque le puck remonte à la ligne bleue, il se déplace à l'avant des filets.Statistiques: 11 buts, dont 4 en power play.

Keystone

Le power play, ou jeu de puissance, n’est finalement rien d’autre qu’une combinaison – réussie ou pas – entre un système prédéfini et le talent des joueurs à disposition. Le Lausanne HC manie cette équation à la perfection – ou presque – depuis le début de l’exercice 2013-2014: le système fonctionne, les joueurs censés l’appliquer sont complémentaires. Surtout, le LHC gagne bon nombre de matches grâce à son efficacité dans cet exercice.

Votre opinion