Football: Les stars offensives à suivre lors de l’Euro féminin

Publié

FootballLes stars offensives à suivre lors de l’Euro féminin

Le championnat d’Europe débute ce mercredi en Angleterre. Hegerberg (Norvège), Katoto (France), Harder (Danemark) et Miedema (Pays-Bas) sont les buteuses les plus attendues.

Ada Hegerberg est la première joueuse à avoir décroché un Ballon d’or.

Ada Hegerberg est la première joueuse à avoir décroché un Ballon d’or.

IMAGO/Bildbyran

Le come-back d’Ada Hegerberg, la jeunesse de Marie-Antoinette Katoto, l’expérience de Pernille Harder et les buts de Vivianne Miedema... Les stars attendues de l’Euro féminin (6-31 juillet) ont toutes des arguments à faire valoir. L’Espagnole Alexia Putellas aurait pu – et dû – s’illustrer aussi. Mais elle a été victime d’une rupture des ligaments du genou gauche lors d’une séance d’entraînement, mardi.

Ada Hegerberg, Norvège, 26 ans

À quelques jours de fêter ses 27 ans, le 10 juillet, Ada Hegerberg bascule déjà dans une nouvelle carrière. Deux graves blessures (rupture du ligament croisé antérieur du genou droit puis fracture de fatigue au tibia gauche) l’ont privée de compétition pendant 20 mois en 2020 et 2021.  Mais la Norvégienne a cravaché pour revenir au sommet cette saison, avec un titre en Ligue des championnes avec Lyon dans sa compétition favorite, dont elle est la meilleure buteuse (59 buts).

Premier Ballon d’or féminin de l’histoire en 2018, Hegerberg est d’autant plus attendue qu’elle revient en sélection après cinq ans de mise en retrait à l’issue d’un Euro 2017 décevant, quand elle avait aussi évoqué notamment une inégalité femmes/hommes dans les primes versées par la fédération.

Marie-Antoinette Katoto, France, 23 ans

Katoto a fait trembler les filets à 46 reprises en 44 matches cette saison.

Katoto a fait trembler les filets à 46 reprises en 44 matches cette saison.

IMAGO/PanoramiC

Tout juste prolongée par le Paris SG jusqu’en 2025, la meilleure buteuse (18 buts) et meilleure joueuse du championnat de France cette saison a l’esprit libéré avant de disputer sa première compétition internationale.

«Les anciennes compétitions se sont mal passées pour l’équipe de France donc on ne peut faire que mieux», a-t-elle promis lors d’un entretien à l’AFP en avril, consciente d’avoir l’occasion d’offrir un premier titre international à la France, qui dispose d’une impressionnante armada offensive aux côtés de la buteuse de 23 ans (Malard, Diani, Cascarino, Baltimore).

Pernille Harder, Danemark, 29 ans

Harder a reçu deux fois le titre de joueuse UEFA de l’année.

Harder a reçu deux fois le titre de joueuse UEFA de l’année.

IMAGO/ZUMA Wire

À 29 ans, Pernille Harder est sans doute la plus expérimentée de ce quartet de stars offensives. La joueuse de Chelsea, connue pour être devenue en 2020 la joueuse la plus chère du monde lors de son arrivée à Londres contre 270’000 euros selon la presse anglaise, est aussi la seule à avoir remporté deux fois le titre de joueuse UEFA de l’année, en 2018 et 2020.

«Je n’ai peur de personne. Je n’aime pas la peur. Nous respectons nos adversaires, mais nous ne craignons personne», a insisté ces derniers jours auprès de l’AFP la Danoise, finaliste de l’Euro 2017.

Vivianne Miedema, Pays-Bas, 25 ans

Cette saison, Miedema marque en moyenne un but toutes les 108 minutes.

Cette saison, Miedema marque en moyenne un but toutes les 108 minutes.

AFP

À quelques jours de ses 26 ans (le 15 juillet), Miedema est peut-être la plus Britannique des Néerlandaises, elle qui joue à Arsenal depuis 2017, avec un titre de championne d’Angleterre soulevé en 2019 au passage, et qui vit en couple avec l’internationale écossaise Lisa Evans.

Face au but, elle impressionne, avec un profil d’attaquante complète et prolifique qui l’a menée vers les distinctions de meilleure buteuse de l’histoire des Pays-Bas (92 buts) et du championnat anglais.

«J’ai toujours voulu devenir meilleure buteuse des Pays-Bas. Maintenant que c’est le cas, je sais que je vais atteindre les 100 buts un jour ou l’autre. J’ai hâte!», a affirmé en février la championne d’Europe et vice-championne du monde néerlandaise.

Putellas forfait, le drame espagnol

Joueuse la plus en vogue des deux dernières saisons, capitaine du FC Barcelone, Ballon d’or 2021, gagnante de la Ligue des champions 2021 et finaliste en 2022, Alexia Putellas rêvait d’emmener l’Espagne sur le toit de l’Europe.

La meneuse de jeu de 28 ans devait être le fer de lance de cette jeune sélection, qui a rarement brillé à l’international, avec uniquement trois présences dans le tableau final de l’Euro en douze éditions. Dans le sillage de Putellas, joueuse la plus capée de la sélection, les Espagnoles n’avaient plus perdu le moindre match depuis mars 2020.

Mais Alexia Putellas ne disputera pas cet Euro, après s’être rompu les ligaments du genou gauche lors d’une séance d’entraînement, mardi. «Les tests effectués (sur l’internationale espagnole) dans l’après-midi de ce mardi 5 juillet 2022, à l’hôpital King Edward VII de Londres, ont confirmé que la capitaine de l’équipe nationale féminine d’Espagne souffrait d’une rupture du ligament croisé antérieur de son genou gauche», a annoncé la sélection espagnole dans un communiqué.

Alexia Putellas devait être une des stars de l’Euro, mais elle s’est blessée au pire des moments.

Alexia Putellas devait être une des stars de l’Euro, mais elle s’est blessée au pire des moments.

IMAGO/Insidefoto
(AFP)

Ton opinion