Publié

GuerreLes combats s'intensifient au Yémen

Au moins 51 personnes ont été tuées dans de violents combats entre rebelles et forces loyalistes.

1 / 150
Afin de prévenir la propagation de la pandémie, la coalition militaire menée Ryad observera un arrêt des combats dès jeudi. (7 avril 2020)

Afin de prévenir la propagation de la pandémie, la coalition militaire menée Ryad observera un arrêt des combats dès jeudi. (7 avril 2020)

AFP
La coalition menée par l'Arabie saoudite a visé lundi des sites de missiles balistiques et de drones de rebelles houthis à Sanaa. (30 mars 2020)

La coalition menée par l'Arabie saoudite a visé lundi des sites de missiles balistiques et de drones de rebelles houthis à Sanaa. (30 mars 2020)

AFP
La guerre au Yémen a un «impact dévastateur» sur la santé mentale des enfants, selon l'ONG Save the Children. (23 mars 2020)

La guerre au Yémen a un «impact dévastateur» sur la santé mentale des enfants, selon l'ONG Save the Children. (23 mars 2020)

AFP

Deuxième journée consécutive d'affrontements sanglants autour de Midi (nord-ouest) et de Taëz (sud-ouest) au Yémen.

Les forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi ont perdu au moins 15 de leurs hommes près de Midi, ont ajouté ces sources. Et elles font état de 23 morts dans les rangs des rebelles.

Les loyalistes ont lancé une offensive sur trois axes pour reprendre aux rebelles Midi et Haradh, une localité voisine. «Nos opérations militaires se poursuivront pour (les) chasser», a déclaré le colonel Abdel Ghani al-Chubaili, un officier des forces pro-Hadi. Ces dernières bénéficient d'une couverture aérienne de la coalition arabe sous commandement saoudien dans leur offensive.

Intensification des combats à Taëz

Dans le sud-ouest, neuf rebelles et quatre soldats ont péri mercredi dans les combats qui font rage autour de Taëz, la troisième grande ville du Yémen, a indiqué une autre source militaire. Dans cette localité aux mains des rebelles, les forces pro-Hadi ont réussi à se rapprocher du Palais présidentiel et du QG de la police, situés dans l'est.

De fortes explosions ont secoué la ville à plusieurs reprises et les combats se sont intensifiés en fin de journée, selon des habitants. Mardi, les combats à Taëz et dans ses alentours avaient fait 39 morts, dont cinq civils, 20 soldats et 14 rebelles, avaient indiqué des sources militaires.

Le conflit au Yémen a fait plus de 7000 morts et près de 37'000 blessés, selon l'ONU.

L'intensification des combats est intervenue au lendemain de l'annonce par le secrétaire d'Etat américain John Kerry d'une nouvelle initiative de paix pour le Yémen. Celle-ci prévoit une trêve à partir de jeudi et un gouvernement d'union nationale. Une offre rapidement rejetée par le gouvernement de M. Hadi.

(ATS)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!