Pourquoi Elizabeth II a accepté de jouer aux côtés de James Bond
Actualisé

Royaume-UniPourquoi la reine a accepté de jouer aux côtés de James Bond

Pour les 10 ans des JO de Londres, on apprend qu’Elizabeth II avait joué le jeu dans la séquence d’ouverture à la condition que personne de sa famille ne soit mis au courant.

par
Michel Pralong
Dans cette célèbre séquence d’ouverture des JO 2012, James Bond (Daniel Craig) allait chercher la reine à Buckingham avant qu’elle ne saute en parachute pour arriver au stade olympique

Dans cette célèbre séquence d’ouverture des JO 2012, James Bond (Daniel Craig) allait chercher la reine à Buckingham avant qu’elle ne saute en parachute pour arriver au stade olympique

AFP

Ce fut l’un des très grands moments de la très réussie cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Londres en 2012. Dans un film projeté sur l’écran, on y voyait James Bond, joué par Daniel Craig, aller chercher la reine Elizabeth II à Buckingham. Et c’était bien elle, qui n’avait jamais participé à telle fantaisie auparavant, et non pas un sosie. La séquence finissait par la souveraine, en rose, sautant d’un hélicoptère avec l’agent secret pour arriver dans le stade en parachute (là, ce n’était évidemment pas elle). Et quelques minutes plus tard, la reine apparaissait dans la loge pour ouvrir officiellement les jeux.

Dans une émission diffusée ce dimanche sur la radio BBC 4 à l’occasion des 10 ans de ces Jeux, le régisseur de production de la cérémonie a révélé les coulisses de la scène. «La reine n’a jamais dit à sa famille qu’elle le faisait. C’était l’une des conditions pour qu’elle accepte d’en faire partie… Donc, quand elle vient et qu’elle s’assied, vous pouvez voir sa famille dire, «Ah, oui, joli!» et sincèrement». Ils étaient totalement surpris, peut-on lire dans le «Daily Mail». Non seulement la famille royale, mais également le cabinet du premier ministre de l’époque, David Cameron, n’étaient pas au courant.

James Bond était donc l’un des rares dans le secret, mais l’espion n’est pas du genre à le révéler.

Votre opinion