Publié

éducationLes conseils à ne surtout pas suivre

Une journaliste américaine dresse un inventaire des plus mauvaises recommandations données aux jeunes parents, du XIXe siècle à aujourd'hui. Édifiant.

par
Saskia Galitch
AFP

Vous vous sentez perdu dans votre rôle de parents? Une chose est sûre: ne suivez surtout pas les conseils inventoriés par la journaliste new-yorkaise Libby Copeland – qui s'est amusée à répertorier les plus mauvaises recommandations éducationnelles du XIXe siècle à aujourd'hui. Florilège…

1877: «Allaitez, mais…»

Faut-il allaiter longtemps ou pas? En 1877, la question est tranchée: jusqu'à 9 mois, pas de souci. Au-delà, cela peut entraîner des «maladies du cerveau» chez le bébé et une perte de la vue aux mères!

1920: «Limitez les câlins»

Vous aimez cajoler votre marmaille? Vous avez tort! Pour le psychologue John B. Watson, fondateur du béhaviorisme, «gâter un bébé est un acte immoral, susceptible de corrompre à tout jamais son jeune esprit». Dans cette optique, dès 1920, Watson déconseille donc aux parents de «câliner ou embrasser» leur minot. De même, il ne faut pas le faire sauter sur ses genoux sous peine de le rendre «instable nerveusement».

1935: «Propre à 2 mois»

La grande question de la propreté a été résolue en 1935 par des «spécialistes» du Département du travail américain. Qui estiment que le contrôle des sphincters commence dès l'âge de 2 mois. La méthode? Tenez bébé au-dessus du pot tous les jours à la même heure. De cette manière, il maîtrisera ses intestins entre 6 et 8 mois et sa vessie vers 10 mois. Barbare? Peut-être. Mais cela «libère les mères de la corvée des couches» et permet au gosse de «comprendre qu'il fait partie d'un monde plus vaste que celui de ses désirs».

1962: «N'en faites pas des socialistes»

En 1962, le Dr Sackett, pédiatre à Miami, publie un livre dans lequel il décrète notamment qu'il ne faut jamais donner de biberon la nuit, quel que soit l'âge du bébé ou l'intensité de ses pleurs. Pour lui, en effet, «apprendre à nos enfants qu'ils peuvent avoir sur demande tout ce qu'ils désirent revient à semer les graines du socialisme».

1963: «Du café à 6 mois»

Vers 1963, un pédiatre américain – qui faisait alors autorité – déclare que «le lait maternel ou maternisé étant déficient, il faut donner des céréales aux bébés dès l'âge de 2 jours. A 10 jours, on peut introduire les légumes et à 9 semaines, il faudrait que Junior mange des œufs au bacon comme son papa!» Mieux (ou pis…): à 6 mois, l'enfant devrait être mis au café, afin de se «faire aux habitudes alimentaires de la famille».

1994-2012: «Dressez bébé»

Partant du principe qu'il faut élever les enfants «comme on dresse les mulets», le prédicateur américain Michael Pearl publie en 1994 un «guide» dans lequel il conseille d'éliminer les «pulsions égoïstes» des bébés en les frappant avec une «cuillère en bois» ou un «tuyau flexible» dès l'âge de 6 mois. Des traitements d'un autre âge? Ce manuel est toujours (bien) vendu et, en novembre 2012, lors d'un procès qui a fait grand bruit aux États-Unis, a été mis en rapport «avec les décès de trois enfants, morts suite aux coups et aux mauvais traitements de leurs parents» qui, justement, suivaient à la lettre les préceptes de Pearl.

Ton opinion