Les cornichons maousses font le bonheur des vaches

Publié

InsoliteLes cornichons maousses font le bonheur des vaches

À cause de la chaleur persistante, les cornichons poussent trop vite en Suisse romande et deviennent trop grands pour les bocaux. Ils finissent dans la panse des vaches.

par
Eric Felley
Le malheur des uns fait le bonheur des autres

Le malheur des uns fait le bonheur des autres

Yoan Rithner/RTS

La saison des cornichons bat son plein. Mais, cette année, la récolte est particulièrement compliquée. À cause de la chaleur persistante, les petits cornichons deviennent très vite grands, trop grands et ne trouvent plus leur place dans les bocaux. La RTS est allée rendre visite à un producteur de Carrouge (VD), Aurélien Jordan, qui croule sous une gigantesque production. Près d’un tiers ne peut pas être utilisé commercialement.

Cornichons et fromage

Il a fallu trouver des solutions pour écouler le surplus. La plus originale est sans doute la filière bovine. L’agriculteur vaudois a plusieurs cordes à son arc, notamment un petit troupeau de génisses. Ce sont elles qui vont déguster les supercornichons, qui se donnent des airs de courgettes après quelques jours de mûrissement. Les vaches adorent ces légumes, c’est un fait, et ce n’est peut-être pas un hasard si les cornichons accompagnent souvent les mets au fromage.

Pas plus de 11 centimètres

Aurélien Jordan fait partie de la quarantaine de producteurs de cornichons suisses, qui livrent chez Reitzel à Aigle (VD). La RTS a interrogé son président, Bernard Poupon, qui relève que les consommateurs aiment les petits calibres croquants avant qu’ils prennent des airs de concombres mollachus, où Gurken en allemand. Le calibre du premier est donc limité à 11 centimètres.

À Aigle, l’association Too Good To Go a mis en place une distribution en libre-service devant l’entrée de Reitzel. Les clients peuvent acquérir des cornichons maousses pour la modique somme de 2 francs les 10 kilos. Dix tonnes de marchandises ont ainsi pu être recyclées. Les revenus de l’opération sont reversés à l’association caritative Table suisse.

Ton opinion

9 commentaires