Visite historique: Les Cubains entre euphorie et consternation
Publié

Visite historiqueLes Cubains entre euphorie et consternation

La visite d'Etat de Barack Obama, une première depuis 1928, est accueillie diversement par la population de l'île.

par
Marion Moussadek
1 / 13
Barack Obama s'est livré mardi à un plaidoyer passionné en faveur des libertés politiques à Cuba. Il s'exprimait lors d'un discours prononcé au troisième et dernier jour de sa visite historique dans l'île et retransmis en direct à la télévision cubaine. 822 mars 2016)

Barack Obama s'est livré mardi à un plaidoyer passionné en faveur des libertés politiques à Cuba. Il s'exprimait lors d'un discours prononcé au troisième et dernier jour de sa visite historique dans l'île et retransmis en direct à la télévision cubaine. 822 mars 2016)

Reuters
Obama a affirmé  à La Havane que tous les Cubains devraient pouvoir «s'exprimer sans peur» et ne devraient pas être détenus pour leurs opinions. Il a déclaré être venu pour «enterrer le dernier vestige de la Guerre froide en Amérique». (22 mars 2016)

Obama a affirmé à La Havane que tous les Cubains devraient pouvoir «s'exprimer sans peur» et ne devraient pas être détenus pour leurs opinions. Il a déclaré être venu pour «enterrer le dernier vestige de la Guerre froide en Amérique». (22 mars 2016)

AFP
Après son discours, Barack Obama s'est entretenu en privé avec une dizaine de dissidents cubains à l'ambassade des Etats-Unis. Il a relevé que certains d'entre eux avaient été emprisonnés et a rendu hommage à leur courage. (22 mars 2016)

Après son discours, Barack Obama s'est entretenu en privé avec une dizaine de dissidents cubains à l'ambassade des Etats-Unis. Il a relevé que certains d'entre eux avaient été emprisonnés et a rendu hommage à leur courage. (22 mars 2016)

AFP

«Regarde, il est arrivé! Il est arrivé! Il est là!», criait une habitante voisine de l'aéroport après avoir vu atterrir Air Force One hier, «comme s'il s'agissait d'une connaissance», note «El Diario de Cuba».

Votre opinion