15.09.2020 à 05:59

Hockey sur glaceLes Dallas Stars, premiers finalistes de la Coupe Stanley

L’équipe texane a éliminé Las Vegas dans la prolongation de l’acte V de la finale de la Conférence Ouest.

par
Sport-Center
La photo des Stars sur la glace avec le trophée de la conférence Ouest.

La photo des Stars sur la glace avec le trophée de la conférence Ouest.

AFP

Le premier finaliste de la Coupe Stanley 2020 est connu: victorieux des Vegas Golden Knights en cinq matches lors du combat des chefs de la Conférence Ouest, les Dallas Stars ont décroché le Trophée Clarence Campbell (qu’ils n’ont pas touché, par superstition) et acquis leur premier sésame pour la grande finale depuis 2000.

Dans la «bulle» d’Edmonton, l’équipe texane a cravaché avant de parvenir à s’extirper d’un traquenard. A 10 minutes du coup de klaxon, elle était en effet menée 0-2, suite à des réussites de Chandler Stephenson (9e) et de Reilly Smith (41e).

Mais elle a su profiter de l’indiscipline du club du Nevada dans la dernière ligne droite pour signer une performance renversante.

L’homme providentiel est finlandais

A la 57e, suite à une punition mineure infligée à Alex Tuch, l’étonnant Joel Kiviranta à griffer le 2-2.

L’ailier gauche finlandais de 24 ans, qui n’avait que onze matches de NHL dans les patins avant le lancement des séries éliminatoires 2020, s’est une nouvelle fois profilé comme l’homme providentiel des Stars. Dans l’acte VII de la demi-finale de Conférence Ouest contre l’Avalanche du Colorado, le natif de Vantaa avait conduit son équipe à la qualification en réalisant un tour du chapeau.

Un boulet pour conclure

Dans la prolongation, alors que le défenseur Zach Whitecloud était au cachot après avoir balancé un puck à l’extérieur de la surface de jeu, le rookie Denis Gurianov a conclu le travail d’un tir aussi précis que puissant qui n’a laissé aucune chance au gardien suédois Robin Lehner, qui avait chipé la place du vétéran québécois Marc-André Fleury pendant les séries.

L’ailier droit russe de 23 ans a touché une neuvième fois la cible dans ces play-off.

Troisième finale depuis le déménagement

Depuis qu’ils ont déménagé à Dallas en 1993 (en provenance du Minnesota, où ils se nommaient les «North Stars»), les Stars ont pris part à deux finales de la Coupe Stanley.

En 1999, guidés par les leaders Mike Modano, Brett Hull, Jere Lehtinen et Guy Carbonneau, ils avaient soulevé le prestigieux trophée en venant à bout des Buffalo Sabres.

En 2000, ils s’étaient inclinés devant les New Jersey Devils, qui avaient pu compter sur un Martin Brodeur étincelant entre les poteaux.

Vingt ans plus tard, au stade ultime, ils feront face au Tampa Bay Lightning ou aux New York Islanders (les Floridiens mènent 3-1 en finale de la Conférence Est), qui livreront l’acte V dans la nuit de mardi à mercredi aux Rogers Place d’Edmonton.

Dirigés par un coach intérimaire

Si Tampa Bay devait passer l’écueil, le duel mettrait aux prises deux entraîneurs qui ont un long passé commun. Pilote des Stars, Rick Bowness a en effet été l’assistant de Jon Cooper à Tampa Bay pendant cinq ans avant de poser ses valises au Texas en 2019.

Adjoint en début de saison 2019-2020, le technicien canadien de 65 ans avait été nommé entraîneur en chef à titre intérimaire le 10 décembre. Ce jour-là, le directeur général avait congédié le Montréalais Jim Montgomery, aux prises avec un problème de dépendance à la boisson.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé