Publié

Presse écriteLes dépenses publicitaires ont fortement reculé en 2012

Toutes les catégories de titres sont touchées par le recul. La presse quotidienne suisse accuse ainsi en 2012 une baisse de 12,1% par rapport à 2011. Les offres d'emploi ont notamment chuté d'un quart.

ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

Le chiffre d'affaires provenant des annonces publiées dans la presse en Suisse a accusé un fort recul l'an dernier. Il s'est inscrit à 1,43 milliard de francs, soit une diminution de 11,1% par rapport à l'exercice 2011.

Tous les catégories de titres sont touchées par le recul. La presse quotidienne, principal vecteur des annonces imprimées, accuse une baisse de 12,1% à 767 millions de francs, alors que dans la presse grand public elles se sont contractées de 11,7% à 331 millions, a indiqué mardi l'Institut de recherches et études des médias publicitaires (REMP).

La presse dominicale présente pour sa part une baisse de 7,6% à 147 millions de francs. La presse professionnelle a de son côté connu un fléchissement de 6,5% à 63,9 millions, tandis que la presse hebdomadaire régionale enregistre une régression de 8% à 41,1 millions.

La presse financière et économique accuse la plus forte baisse, de 15,3% à 38 millions de francs. La presse spécialisée limite la casse avec un repli de seulement 5,8% à 45,9 millions.

Les offres d'emploi ont chuté d'un quart (25,5%) pour s'établir à 121,3 millions de francs. Les annonces immobilières se sont érodées de 12,8% à 46,9 millions et les annonces commerciales/autres annonces affichent une baisse de 10,8% à 1,14 milliard. Les prospectus encartés sont les seuls à présenter une évolution positive, en hausse de 4,9% à 127,9 millions.

Pour le seul mois de décembre, le chiffre d'affaires provenant des annonces dans la presse suisse a diminué de 12,8% sur un an pour atteindre 102,6 millions de francs, ajoute la REMP.

(ats)

Votre opinion