Publié

Proche-OrientLes députés arabes défient Netanyahu

Les députés arabes israéliens ont annoncé qu'ils se rendront vendredi sur l'esplanade des Mosquées, malgré l'interdiction du premier ministre israélien.

Benjamin Netanyahu veut interdire l'accès à l'esplanade des Mosquée à des députés arabes.

Benjamin Netanyahu veut interdire l'accès à l'esplanade des Mosquée à des députés arabes.

AFP

«Ni Netanyahu ni la droite ne pourront nous empêcher d'entrer dans notre mosquée d'Al-Aqsa», qui se trouve sur l'esplanade à laquelle elle donne souvent son nom, a dit dans un communiqué le député arabe Ahmad Tibi.

La décision de Benjamin Netanyahu est «insensée et illégale», a-t-il ajouté, à la veille de la grande prière du vendredi. «Demain, nous serons tous à la mosquée al-Aqsa, parce que c'est notre mosquée». Les députés arabes sont 13 sur un total de 120 au parlement.

Un responsable israélien a confirmé jeudi matin des informations de presse selon lesquelles le chef du gouvernement avait interdit aux députés et aux ministres d'entrer sur le site ultra-sensible, un des points de frictions entre Israéliens et Palestiniens lors des violences de ces derniers jours. Il a précisé que l'interdiction concernait les députés juifs et arabes.

L'esplanade des Mosquées est un site sacré pour les musulmans comme les juifs qui la révèrent comme le mont du Temple. Elle cristallise les tensions actuelles entre Palestiniens et Israéliens. Des affrontements s'y sont produits à plusieurs reprises ces dernières semaines entre fidèles musulmans et policiers israéliens.

Le ministre de l'Agriculture Ouri Ariel (Foyer juif) s'est rendu à plusieurs reprises sur le site, provoquant la colère des autorités religieuses musulmanes du site. Plusieurs députés de son parti nationaliste religieux mais aussi des élus du Likoud, le parti du premier ministre, se rendent parfois sur l'esplanade.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!