Publié

Les députés siègent dans les locaux de la police

A l'occasion des travaux à l'Hôtel cantonal pendant deux ans, les parlementaires fribourgeois se sont offert une première session dans les locaux de la Police cantonale à Granges-Paccot.

Les locaux de la Police cantonale à Granges-Paccot n'ont probablement jamais vu autant de députés dans ses murs.

Les locaux de la Police cantonale à Granges-Paccot n'ont probablement jamais vu autant de députés dans ses murs.

Keystone

Le Grand Conseil fribourgeois vit cette semaine sa première session dans les locaux de la Police cantonale, à Granges-Paccot. Le bâtiment historique de l'Hôtel cantonal, à Fribourg, bénéficie lui d'une cure de jouvence pour 20,5 millions de francs.

La session de février, étalée sur trois jours, se tient depuis mardi dans le bâtiment MAD3 de la Police cantonale, à la sortie de Fribourg en direction Morat, à deux pas de l'autoroute. Les 110 députés du Grand Conseil y prennent leur quartier général hors la vieille ville de Fribourg pour environ deux ans.

Le coup d’envoi des travaux à l'Hôtel cantonal a été donné à l’issue de la dernière session parlementaire de l’année, le 20 décembre. Les députés ont profité d'un petit spectacle proposé à l'occasion de la remise des clés par le président du Grand Conseil Roland Mesot au conseiller d'Etat Jean-François Steiert, en charge des constructions.

Patrimoine exceptionnel

Les travaux permettront d’assainir et de transformer le bâtiment d’une valeur patrimoniale exceptionnelle, selon la Chancellerie d'Etat. Il s'agit d'en faire un parlement moderne, proche des citoyens et facile d’accès. Des locaux sont prévus pour accueillir le secrétariat du Grand Conseil, pour l'heure hors les murs.

Optimisés, les locaux, datant du XVIe siècle, seront divisés, une fois le labeur achevé, en deux parties: l'une à usage public, avec un espace ouvert et polyvalent, des salles de conférence, la salle du Grand Conseil et l’aménagement de la salle du Petit Conseil, l'autre, privative, à l’usage du secrétariat du Grand Conseil et des députés.

L’espace polyvalent, au rez-de-chaussée, sera utilisé comme salle des pas perdus, lors des sessions parlementaires et ouvert au public. Il sera accessible directement par la place de l’Hôtel de Ville, dans le quartier du Bourg. Un escalier et un ascenseur permettront en outre de rejoindre la salle du Grand Conseil.

Isolation thermique

Le bâtiment de l’ancien corps de garde accueillera des salles pour les séances de commissions parlementaires. Les bureaux du Tribunal cantonal seront transformés quant à eux en salles de conférences, espaces de travail, vestiaires et espaces de rangement.

Les installations techniques seront remplacées pour assurer une diminution de la consommation énergétique globale. Les planchers des sous-sols et sous les toitures seront isolés thermiquement et les fenêtres modifiées par l’ajout d’un verre isolant, restaurées ou remplacées, selon leurs caractéristiques historiques.

(ats)

Votre opinion