Publié

Grand ConseilLes députés valaisans veulent un «plan gitan»

Le parlement valaisan a accepté sans discussion mercredi un postulat libéral-radical demandant au gouvernement de mettre en place un «plan gitan».

Le 29 août dernier, les habitants de Collombey-Muraz avaient protesté devant les déchets abandonnés par des Roms qui avaient occupé le terrain pendant une semaine.

Le 29 août dernier, les habitants de Collombey-Muraz avaient protesté devant les déchets abandonnés par des Roms qui avaient occupé le terrain pendant une semaine.

Keystone

Le «plan gitan», accepté par les députés valaisans, devra fixer des règles permettant d'accueillir au mieux les gens du voyage et d'éviter tout débordement.

Le débat fait suite à l'occupation d'un terrain privé à Collombey- Muraz (VS) en juillet dernier par des gens du voyage venus y célébrer un mariage. L'épisode avait notamment démontré un problème de communication entre communes, police cantonale et ministère public.

L'objectif du «plan gitan» est d'éviter que des terrains privés et publics puissent être occupés sans l'autorisation de leur propriétaire, relève le PLR. Il s'agit aussi d'assurer que l'accueil des gens du voyage se fasse «dans le respect de la loi et d'un certain savoir-vivre».

Les députés ont en revanche rejeté un postulat UDC demandant «un plan d'alerte gitans». Un libellé qui a été jugé «discriminatoire et stigmatisant» par une grande majorité du parlement.

(ats)

Ton opinion