23.08.2018 à 16:44

Mobilité urbaineLes drones et vélos électriques peuvent être dangereux

Les drones et les vélos électriques deviendront un facteur de risque dans le trafic de demain, affirme la compagnie d'assurance Axa. La preuve par des crash tests.

La compagnie d'assurance Axa a effectué, jeudi à Dübendorf, trois crash tests, qui montrent l'ampleur que peuvent avoir les accidents avec des drones et des vélos électriques. L'occasion pour les chercheurs en accidentologie d’AXA de présenter les risques liés aux nouvelles tendances dans la mobilité urbaine.

Dans un communiqué, Axa souligne que les concepts novateurs tels que l’autopartage ou les vélos en libre-service ainsi que les idées prometteuses telles que les drones livreurs soulèvent de nouvelles questions quant à la sécurité dans les villes de demain.

Risques venus du ciel

Ainsi de nouvelles technologies – comme les drones et les robots investiront bientôt la livraison du dernier kilomètre. Dans le domaine privé, de nombreux drones ont déjà conquis l’espace aérien, une tendance qui est appelée à s’amplifier. La plupart de ces engins sont télécommandés par des amateurs.

«Des accidents impliquant des drones se sont déjà produits. Heureusement, ils n’ont jusqu’ici causé que des dommages matériels. Ce n’est toutefois qu’une question de temps avant que les drones ne provoquent également des dommages corporels», affirme Bettina Zahnd, responsable Recherche accidentologique et Prévention chez AXA.

Hausse des accidents en vélo électrique

Le nombre d’accidents graves impliquant des vélos électriques ne cesse d’augmenter, constate Axa. Preuve en est un crash test: un vélo électrique de livraison (e-cargo) dépasse un vélo ordinaire à une vitesse de 45 km/h. Il entre alors en collision frontale avec une voiture de tourisme. «Les vélos électriques permettant de rouler plus vite que des vélos classiques, les dépassements se multiplient. Mais il y a souvent un manque de place sur la chaussée pour ce genre de manœuvre, surtout en ville», explique Bettina Zahnd. Le crash test montre les risques liés à de tels dépassements: lors d’une collision frontale, le conducteur du vélo électrique peut subir des blessures graves, voire mortelles.

(Com)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!