Médias: Les éditeurs suisses veulent lutter ensemble

Publié

MédiasLes éditeurs suisses veulent lutter ensemble

Les quatre grandes entreprises médiatiques suisses entendent former une alliance pour contrer la concurrence étrangère.

Pour Pietro Supino, il faudrait que les bases soient disponibles avant la fin de l'année.

Pour Pietro Supino, il faudrait que les bases soient disponibles avant la fin de l'année.

Keystone

Les éditeurs ne doivent pas se laisser diviser, a mis en garde le directeur de Ringier, Marc Walder, lors d'une «ronde des éléphants» dans le cadre du Swiss Media Forum à Lucerne vendredi. Le thème de la discussion portait sur les turbulences qui ont secoué les médias en 2018.

Quelque 80% des recettes publicitaires numériques sont engrangées par les grosses plateformes internet étrangères, a rappelé M. Walder. Une alliance entre les éditeurs et la SSR, par exemple dans la gestion de données, pourrait renforcer le marché publicitaire suisse.

Son homologue de la «NZZ», Felix Graf, a abondé. Les éditeurs se trouvent dans une bataille pour leur survie. Mais la formation d'un tel rapprochement ne peut pas prendre des années, a-t-il remarqué.

Pour le directeur de Tamedia, Pietro Supino, il faudrait même que les bases soient disponibles avant la fin de l'année. Le directeur général de la SSR, Gilles Marchand, a dit comprendre la nécessité d'une telle collaboration.

2018 pas fatidique pour la branche

Pour Pietro Supino, l'année qui s'est écoulée, malgré les nombreux coups durs encaissés par les médias, n'est pas une année fatidique pour la branche. En revanche, les années 2015 à 2020 représentent un tournant. La dynamique s'accélère depuis 20 ans.

En ce qui concerne la résistance des journalistes à ce processus, M. Supino admet des erreurs. «Nous n'avons pas assez bien communiqué», selon le chef de Tamedia qui a fait face à une grève des journalistes en Suisse romande.

Le chemin de la transformation doit être mieux dessiné. Il a toutefois aussi dit vouloir se séparer des gens qui ne font que critiquer et s'accrochent à leur sinécure.

(ats)

Ton opinion