Publié

Election présidentielleLes électeurs égyptiens rechignent à se rendre aux urnes

Au troisième jour du scrutin, initialement prévu en deux jours, les bureaux de vote du Caire demeuraient relativement vides, preuve que les autorités ne parvenaient toujours pas à mobiliser dans une élection sans suspense.

Mercreedi, les bureaux de vote du Caire demeuraient relativement vides aux premières heures de la matinée.

Mercreedi, les bureaux de vote du Caire demeuraient relativement vides aux premières heures de la matinée.

Reuters

Les Égyptiens ne montraient guère d'empressement mercredi à se rendre aux urnes lors de la troisième journée de l'élection présidentielle.

Ce jour supplémentaire pour voter a été ajouté à la hâte afin de pallier une faible mobilisation des électeurs au cours des deux premiers jours du scrutin.

Les bureaux de vote du Caire demeuraient relativement vides aux premières heures de la matinée, indiquant que les autorités ne parvenaient toujours pas à mobiliser dans une élection sans suspense qui devrait être remportée par l'ancien chef de l'état-major Abdel Fattah al Sissi.

Un bureau du quartier populaire de Choubra dans la capitale égyptienne n'avait vu passer aucun électeur peu après l'ouverture de ses portes. Seuls des assesseurs, des soldats et des policiers se trouvent dans les locaux.

«Les gens se demandent 'à quoi bon voter'? Personnellement, je sais que ma voix ne changera rien, donc je ne vote pas», explique Rachad Zeidan, 60 ans, tout en polissant le capot d'une luxueuse voiture dont il est le chauffeur pour une riche famille cairote dans le quartier huppé de Zamalek.

«Je ne vais pas voter non plus. C'est une élection tronquée. Nous savons que Sissi va gagner. Pour qui voulez-vous que je vote?» s'interroge Hussein Hassanein, étudiant en droit de 24 ans.

Les opérations de vote réparties sur deux jours auraient dû s'achever mardi à 22h00. Mais elles ont été prolongées d'une journée pour permettre «au plus grand nombre possible» de s'exprimer, note la presse officielle.

(ats)

Votre opinion