16.02.2015 à 16:40

EbolaLes élèves libériens font enfin leur rentrée des classes

Les élèves du Liberia ont commencé à reprendre progressivement ce lundi le chemin de l'école, avec cinq mois de retard.

Les élèves libériens de Don Bosco ce 16 février dans la capitale Monrovia.

Les élèves libériens de Don Bosco ce 16 février dans la capitale Monrovia.

AFP

L'affluence était relativement faible pour cette rentrée scolaire retardée de près de cinq mois à cause de l'épidémie d'Ebola.

«Je suis très contente de retourner à l'école, même si la plupart de nos amis ne sont pas venus aujourd'hui. Mais je suis sûre qu'ils viendront bientôt», a déclaré Fatima Sherif, 18 ans, une élève du lycée Kendenja dans le quartier de Paynesville, dans la capitale Monrovia.

Un responsable de l'établissement a indiqué «ne pas être surpris par cette faible affluence», compte tenu des dépenses nécessaires à la rentrée et des fluctuations des dates de réouverture des écoles, fixées par les autorités: le 2 février, puis le 16, puis le 2 mars, puis de nouveau le 16 février.

Inquiétude des parents

En raison de cette incertitude, des écoles privées comme le Rose Memorial, dans le même quartier, ont décidé de ne rouvrir que le 2 mars, la date fixée un temps par le gouvernement, a expliqué le directeur, Alfred Nyankun.

Un parent d'élève d'un autre établissement, Patrick Paye, 45 ans, a confié «être inquiet» après avoir déposé ses enfants à l'école. Il a espéré que le personnel ferait en sorte que les enfants suivent les consignes sanitaires.

Taux de présence inconnu

Une porte-parole de l'Unicef au Liberia a indiqué que l'organisation s'assurait que les enfants se lavaient les mains et se faisaient prendre la température en arrivant. L'organisation a précisé fournir, avec ses partenaires, 7200 kits d'hygiène pour plus de 4000 écoles et avoir formé 15'000 enseignants.

Elle n'était toutefois pas en mesure de donner une estimation du taux de présence des élèves pour cette première journée. En Guinée, où l'école a repris le 19 janvier, l'Unicef estimait ce taux à 85% la semaine dernière.

La Sierra Leone, le troisième des pays les plus touchés par l'épidémie, et celui qui compte le plus grand nombre de cas, a annoncé mercredi la réouverture des écoles pour le 30 mars.

Vers l'éradication d'Ebola?

Les chefs d'Etat des trois pays, encouragés par la décrue significative du nombre de nouveaux cas d'Ebola depuis le début de l'année, ont annoncé dimanche leur volonté d'en terminer avec l'épidémie à la mi-avril.

L'épidémie d'Ebola en cours, la pire enregistrée en Afrique, s'est déclarée voici environ un an en Guinée et a fait plus de 9000 morts depuis dans la région. La propagation du virus a ralenti, mais l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en garde contre tout relâchement, à la suite d'un nouveau pic de cas.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!