Publié

islandeLes elfes bloquent un projet d'autoroute

Les protecteurs des elfes, alliés aux écologistes, vont peut-être faire plier le gouvernement et stopper la construction d'une autoroute. Sic!

par
Marion Cherix
Une maison elfe sur le bord d'une route en Islande.

Une maison elfe sur le bord d'une route en Islande.

Wikimedia Commons/CC-BY-SA

La route en question doit relier Gardabaer, dans la banlieue de Reykjavik, à la péninsule d'Alftanes, où le président islandais possède une résidence secondaire. Mais c'est sans compter les revendications écologistes et mystiques des « friends of lava », fervents défenseurs du « peuple invisible ». Ces derniers réclament l'arrêt de la construction de la voie rapide afin de ne pas menacer l'environnement et de préserver l'habitat naturel des elfes, trolls et autres personnages invisibles qui vivent dans les montagnes et les roches islandaises.

Vu d'ici, cela peut prêter à sourire, et on imagine bien l'affaire balayée d'un coup de cuillère à pot. Seulement en Islande, où 62% de la population croit en la possibilité d'une vie elfique, la bataille s'annonce rude et c'est donc à la cour suprême de juger de l'impact de la construction de l'autoroute sur la vie des elfes. Et ce n'est pas la première fois que ce cas de figure se produit. Si l'administration des routes use en général de beaucoup de diplomatie en « suspendant les travaux, le temps de permettre aux elfes vivant là de déménager », du côté des légendes populaires et des défenseurs des elfes, on affirme plutôt que si la route est réellement utile, les elfes déménageront d'eux-mêmes. Mais que si ce n'est pas le cas, les créatures invisibles défendront leur territoire, y semant accidents, maladies ou autres sabotages.

Restent donc des questions logistiques incontournables à la reprise des travaux: d'après vous, ça prend combien de temps pour déménager, un elfe?

Ton opinion