Suisse: Les émissions de CO2 en hausse à cause du diesel et de l’essence

Publié

SuisseLes émissions de CO₂ en hausse à cause du diesel et de l’essence

Les émissions dues aux carburants étaient en hausse l’année dernière de 1,5% par rapport à 2020. Mais elles restent inférieures aux chiffres d’avant la pandémie.


Les émissions des carburants restent nettement inférieures aux rejets enregistrés en 2019, soit avant le début du Covid.


Les émissions des carburants restent nettement inférieures aux rejets enregistrés en 2019, soit avant le début du Covid.

20min/Matthias Spicher

Les émissions de CO₂ liées aux carburants ont augmenté de 1,5% l’année dernière par rapport à 2020, annonce lundi l’Office fédéral de l’environnement. Elles restent toutefois nettement inférieures aux rejets enregistrés en 2019, soit avant le début du Covid. Autre bémol: la part de biocarburants a baissé en 2021. Ils ne représentaient plus que 3,3% des carburants utilisés, alors que cette part était de 3,7% en 2020.

Bonne nouvelle quand même: les émissions de CO₂ en général ont baissé de 4,2% par rapport à l’année de référence 1990. «Ce sont non seulement les effets de la pandémie qui ont permis aux émissions de ne pas augmenter davantage, mais aussi la part croissante qu’occupe l’électromobilité dans la circulation routière», explique l’OFEV.

Évolution des émissions de CO2 des combustibles et des carburants (1990 à 2021). Les émissions de CO2 des combustibles (rouge) sont corrigées des variations météorologiques. Les croix rouges indiquent les valeurs seuil au-delà desquelles le montant de la taxe sur le CO2 des combustibles est augmenté automatiquement.

Évolution des émissions de CO2 des combustibles et des carburants (1990 à 2021). Les émissions de CO2 des combustibles (rouge) sont corrigées des variations météorologiques. Les croix rouges indiquent les valeurs seuil au-delà desquelles le montant de la taxe sur le CO2 des combustibles est augmenté automatiquement.

OFEV

Recul des émissions dues aux combustibles

Les émissions liées aux combustibles (principalement huile et gaz) ont connu, après correction climatique, un nouveau recul en 2021: elles sont inférieures de 32,8% à celles de 1990 et de 2,3% à celles de 2020. «Cette diminution est principalement due à l’augmentation de l’efficacité énergétique des bâtiments ainsi qu’au recours accru aux énergies renouvelables pour le chauffage», indique l’OFEV.

L’Office fédéral de l’environnement souligne en outre que l’influence du froid en hiver sur les émissions montre que les bâtiments (qui représentent le secteur responsable d’environ trois quarts des émissions de CO2 liées aux combustibles) sont toujours majoritairement chauffés à l’huile et au gaz.

A noter que selon un autre rapport international publié lundi par le cabinet McKinsey en collaboration avec le WWF et EconomieSuisse, la Suisse émet 25 fois plus de CO₂ à l’étranger que sur son territoire. Elle est responsable de 2 à 3% des émissions de CO₂ au niveau mondial, soit autant que le Japon, l’Indonésie ou le Brésil. 

(cht)

Ton opinion

10 commentaires