17.01.2012 à 14:20

FinanceLes employés de banque veulent un changement de mentalité

Ils veulent corriger le système salarial et la culture d'entreprise qui prévalent dans la branche afin de stabiliser la secteur de la finance.

La Paradeplatz de Zurich, siège des deux principales banques du pays, UBS et Credit Suisse.

La Paradeplatz de Zurich, siège des deux principales banques du pays, UBS et Credit Suisse.

Keystone

Ils critiquent l'importance exagérée accordée aux performances individuelles, qui conduit à une concurrence et à des pressions malsaines entre les employés et engendre des comportements dangereux pour la santé, écrit l'Association suisse des employés de banque (ASEB) mardi.

Les employés de banque, contrairement à leurs supérieurs hiérarchiques, ont peu profité des périodes favorables, malgré leur disponibilité et leur engagement. En temps de crise, ils ont payé un prix plus lourd en terme de pertes d'emplois, d'incertitudes concernant leur revenu réel et d'augmentation du stress et des pressions.

Des collaborateurs motivés sont extrêmement importants pour la nouvelle orientation de la place financière suisse. L'ASEB a donc pris l'initiative d'ouvrir le dialogue entre partenaires sociaux sur le thème du renouvellement de la culture d'entreprise et du changement de mentalité dans la branche.

L'ASEB a invité par lettre toutes les banques qui n'avaient pas encore signé le contrat collectif de travail à faire le pas. Elle a exigé de véritables négociations salariales, un droit inscrit dans la convention collective, mais peu utilisé. Elle a enjoint les banques à vérifier avec les partenaires sociaux si le principe de l'égalité salariale entre les hommes et les femmes était appliqué.

(AP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!