06.10.2020 à 09:49

EuropeLes employés suisses sont les moins pressés par le temps

Selon les statistiques de l’Union européenne, seul un Helvète sur 20 se plaint d’être constamment sous pression.

Le graphique quotidien de l'Office statistique européen Eurostat prouve que nulle part ailleurs en Europe les salariés ne sont aussi "à l'aise" qu'en Suisse (graphique Office statistique européen)

Le graphique quotidien de l'Office statistique européen Eurostat prouve que nulle part ailleurs en Europe les salariés ne sont aussi "à l'aise" qu'en Suisse (graphique Office statistique européen)

Eurostat

En Europe, les employés suisses sont ceux qui se plaignent le moins d’être pressés par le temps. Suivis des Allemands et des Belges, les Maltais sont les plus mal lotis: un sur cinq dit être constamment sous pression.

Dans ses statistiques quotidiennes, l’Office statistique de l’Union européenne, Eurostat, prend désormais en compte la pression par le temps au travail. La Suisse obtient les meilleurs résultats: seul environ un employé sur vingt se plaint d’être constamment sous pression. Un sur six déclare l’être «le plus souvent», alors que 42 % sont «parfois» sous pression. Plus d’un tiers ne se sent jamais pressé par le temps.

Les Espagnols sont encore moins souvent sous pression que les Suisses, mais la différence n’est que de 3%. En revanche, par rapport aux Suisses, deux fois plus d’Espagnols disent être «toujours» stressés. Les Bulgares et les Finlandais sont les moins susceptibles de travailler sans pression: pas même 10% d’entre eux répondent qu’ils ne sont «jamais» pressés par le temps.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!