Actualisé

CoronavirusLes enfants sont partis, la vie aussi: nos photos

En pleine crise, des places de jeux ont été fermées. L'occasion pour lematin.ch de fixer un vide pesant en images.

par
Sébastien Anex
1 / 40
Jardin Roussy, La Tour-de-Peilz.

Jardin Roussy, La Tour-de-Peilz.

lematin.ch/Sébastien Anex
Jardin Roussy, La Tour-de-Peilz

Jardin Roussy, La Tour-de-Peilz

lematin.ch/Sébastien Anex
Bel-Air, La Tour-de-Peilz

Bel-Air, La Tour-de-Peilz

lematin.ch/Sébastien Anex

Étirés sur des dizaines de mètres, du rouge et du blanc. Symboles de l'interdiction, de la privation et du vide de lieux où la vie devrait battre. On dit les enfants peu touchés par le coronavirus, mais à voir les places de jeux fermées pour éviter son invisible propagation, on saisit vite que les bambins sont des victimes collatérales, ignorées par les froides statistiques.

Si la rubalise peut esthétiser les parcs, l'inscription «police» figurant sur les rubans genevois n'en fait pas moins référence à une scène macabre. Intangible certes, mais que l'on se réjouit de voir disparaître pour nos innocentes têtes blondes.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!