01.03.2012 à 19:12

Dépot de bilan de ServetteLes ennuis financiers de Pishyar ont débuté en Autriche

Le président du Servette FC a déjà connu une descente aux enfers, lui qui était propriétaire du club d'Admira Wacker, placé en liquidation après deux relégations en Autriche.

Majid Pishyar, à la tête du Servette FC depuis 2008.

Majid Pishyar, à la tête du Servette FC depuis 2008.

Keystone

Majid Pishyar, à la tête du Servette FC depuis 2008, avait déjà connu des difficultés en Autriche, entre 2004 et 2007, alors qu'il était le propriétaire d'Admira Wacker, placé en liquidation après deux relégations.

L'homme d'affaires iranien est également aux commandes d'un autre club, Beira Mar, en 1re division portugaise. Rappel de quelques faits.

Printemps 2004. Majid Pishyar, via sa société 32 Group, devient sponsor du Rapid Vienne, dont il veut devenir propriétaire. Devant le refus de vendre du président Rudolf Edlinger, l'Iranien s'en va sans avoir versé le moindre centime. Une procédure juridique a opposé les deux camps.

17 décembre 2004.Majid Pishyar devient le nouvel homme fort d'Admira Wacker, un club de 1re division autrichienne.

Décembre 2005. Après des mois de crise sportive marqués par une gestion très mouvementée de l'équipe première, Majid Pishyar accède à la présidence du club. Il décharge la direction sortante malgré des dettes importantes.

Printemps 2006. Admira Wacker sombre sportivement et est relégué en 2e division.

Automne 2006. L'absence de Majid Pishyar, qui ne se montre plus à Vienne, commence d'inquiéter fortement les actionnaires du club.

Printemps 2007. La crise sportive ne connaît pas de fin et les salaires des joueurs ne sont plus payés. Majid Pishyar refuse de déposer une garantie bancaire exigée par la Fédération autrichienne. Le club est relégué en 3e division.

16 novembre 2007. Fin officielle de l'ère Pishyar à Admira Wacker. Le club est placé en liquidation. Il affiche des dettes de 3,4 mio d'euros.

7 novembre 2007. Majid Pishyar investit dans le Servette FC.

7 juillet 2008. Le président Francisco Viñas et son comité refusent de vendre le club à Majid Pishyar.

29 septembre 2008. Cette fois-ci, Viñas cède: Majid Pishyar est le nouvel actionnaire unique et le nouveau président du Servette FC.

20 mai 2011. Majid Pishyar se porte acquéreur du SC Beira Mar, club de 1re division portugaise.

31 mai 2011. Servette est promu en Axpo Super League après avoir écarté Bellinzone en barrage.

1er juillet 2011. Majid Pishyar obtient l'exploitation du Stade de Genève pour 32 ans.

Décembre 2011. Les ennuis financiers de Servette commencent de faire la Une des journaux: salaires de joueurs impayés ou alors réglés avec du retard, ainsi que plusieurs créanciers non payés, comme les SIG qui réclament 100'000 pour l'eau et l'électricité.

30 janvier 2012. Majid Pishyar reconnaît les difficultés que traverse le club et lance un appel urgent aux milieux économiques genevois. Soit il reçoit de l'aide, soit il devra réduire la voilure.

3 février 2012. Menacé d'une demande de mise en faillite par un créancier, Servette négocie avec plusieurs parties, effectue quelques versements et établit un échéancier pour les dettes restantes.

20 février 2012. Les pouvoirs publiques genevois demandent un audit sur le Servette FC pour s'assurer que l'argent versé au club a bien été utilisé comme prévu, à savoir pour soutenir le mouvement junior du club.

1er mars 2012. Le club dépose le bilan.

(si)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!