13.11.2014 à 11:50

ConstructionLes entrepreneurs ne veulent plus négocier les salaires

Les délégués de l'organisation patronale SSE ne reviendront pas à la table des négociations salariales pour 2015.

Les entrepreneures suisses refusent de retourner à la table des négociations.

Les entrepreneures suisses refusent de retourner à la table des négociations.

Archives/photo d'illustration, Keystone

Les entrepreneurs suisses ne veulent plus négocier les conditions salariales malgré les invectives des syndicats. Ils critiquent les méthodes d'Unia.

La Société suisse des entrepreneurs (SSE) avait suspendu les négociations il y a un mois déjà, reprochant au syndicat Unia d'exercer un contrôle unilatéral sur les entreprises par l'intermédiaire de sa «section analyse des risques». Pour la SSE, il s'agit d'un abus qui porte atteinte au partenariat social.

L'organisation déplore aussi les actions d'Unia sur les chantiers, qui «violent intentionnellement la paix absolue du travail», a-t-elle indiqué dans un communiqué ce jeudi 13 novembre. Sa décision est définitive, ajoute-t-elle.

Les salaires ne devraient pas augmenter dans le secteur principal de la construction en 2015. La SSE estime que le renchérissement annuel déterminant est négatif et ne justifie aucun besoin de rattrapage.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!